Plantes dépolluantes, la solution pour assainir votre intérieur

tout savoir sur les plantes dépolluantes

Afin de choisir au mieux les plantes dépolluantes qui vont prendre vie dans les pièces de votre intérieur, il convient d’identifier en premier lieu quelles peuvent être les sources de pollution d’intérieur et par la même occasion de sélectionner la plante ayant la propriété d’absorber celles-ci.

La pollution dans la maison, d’où cela vient ?

Les causes de pollution d’un intérieur sont nombreuses : produits d’entretien, meubles, peinture, fumeurs, moyens de chauffage, les appareils de cuisson (plaques ou micro ondes). Ces éléments produisent des émanations de composés organiques volatils (COV) , de fumées ou de gaz qui viennent polluer l’air intérieur. Ci-dessous en détail les principales sources de pollutions de l’air intérieur :

  • Concernant les équipements
    • une ventilation mal réglée
    • chaudières, cheminées, poêles mal réglés
    • l’humidité produite par les machines à laver
    • les poubelles et autres moyens de stockage des déchets
  • Concernant les matériaux de construction
    • la peinture
    • le vernis
    • la colle
    • les isolants
    • les revêtements de sol, mur et plafond
  • Concernant l’air extérieur
    • gaz d’échappement
    • pollens
    • bactéries
    • activités industrielles
  • Concernant l’activité intérieur
    • le bricolage
    • produits de toilettes
    • produits cosmétiques
    • aspirateurs
    • produits d’entretien
    • plaques de cuisson

Comme on peut le constater, notre intérieur est en permanence polluer. C’est en connaissance de causes, que l’ADEME ( Agence de l’Environnement et Maîtrise de l’Energie) a mis en place il y a quelques années un programme de recherche nommé « PHYTAIR » ayant pour but de démontrer le rôle purifiant des plantes d’intérieur. Cette étude a abouti à des résultats encore flous et discutables concernant l’efficacité des plantes à assainir l’air intérieur.

Comment les plantes purifient l’air ?

Malgré cela, il est avéré que certaines plantes possèdent des propriétés pour purifier l’air intérieur. Comment font-elles précisément ? Décryptage sur 2 façons de faire :

  • la phytoremédiation

La phytoremédiation est le moyen utilisé par les plantes pour extraire les polluants des sols, eaux et l’air. La plante accumulera et dégradera elle-même les polluants. Aujourd’hui, cette méthode est considérée comme innovante notamment dans la dépollution des sols.

  • l’épuration de l’air

Les polluants présents dans l’air peuvent être absorbés par la plante soit par les racines soit par les feuilles. L’assainissement de l’air vient du fait que la plante une fois les polluants absorbés rejette de la vapeur d’eau pour réguler le taux d’humidité de la pièce, et l’air intérieur sera assaini au contact de la plante. La plante a un vrai rôle de « tampon » entre les polluants et l’air intérieur.

Quels sont les principaux polluants d’un intérieur ?

Rentrons plus dans le vif du sujet en s’attardant sur les polluants de votre habitat. Qui sont-ils ? Comment se nomment-ils ? D’où viennent-ils ?

  • L’ Acétaldéhyde

Ce polluant chimique irrite principalement les yeux, la peau et les appareils respiratoires. On le retrouve principalement dans les parfums, conservateurs de fruits et légumes ou encore les pâtisseries.

  • Le Benzene

Produit dangereux qui s’infiltre dans l’organisme par la peau et les poumons. Et peut provoquer un dysfonctionnement des globules blancs. On le retrouve principalement dans les produits liés à la peinture, colle, détergents, résine..

  • Le Formaldéhyde

Le formaldéhyde est un allergène irritant pour la peau, les yeux et voies respiratoires. Il est souvent à l’origine de céphalées. On le retrouve principalement dans les insecticides, fixateurs.

  • Le monoxyde de carbone

Le CO peut provoquer des troubles respiratoires (la toux principalement). Et on le retrouve bien malgré nous tout autour de nous : le tabac, les gaz d’échappement, les appareils de chauffage.

Sans oublier, le Toluène, le Xylène, le Trichloroéthylène et l’Ammoniac..

Notre sélection de 10 plantes d’intérieur purifiantes

Avant d’entamer notre sélection des 10 plantes dépolluantes, il convient de rappeler que ces dernières exerceront leur pouvoir si ces dernières bénéficient de la luminosité nécessaire. En effet, une plante exerce son pouvoir dépolluant si celle-ci est placé très proche d’une source lumineuse, telle qu’une fenêtre. Cette luminosité leur permettra d’exercer pleinement la photosynthèse et de rester en pleine forme 🙂 . Attention tout de même à ne pas exposer les feuilles de ces plantes directement au soleil (par temps très ensoleillé uniquement).

Enfin, sur le nombre au sein même d’une pièce, partez du principe que plus de plantes il y a, plus la dépollution sera efficace.

L’Anthurium

L’Anthurium, appelée aussi « langue de boeuf », est une plante dépolluante très efficaces. En plus d’être resplendissante, cette plante présente des vertus dépolluantes, notamment pour éliminer l’ammoniac (émis par les produits d’entretien) et absorber le xylène. Nous vous conseillons de placer votre Anthurium dans la cuisine ou la salle de bains.

L'anthurium, plante dépolluante

L’Areca

Cette plante, qui appartient à la famille des Arécacées, figure en tête du classement de la NASA pour son action dépolluante face au xylène et le formaldéhyde, présent dans l’atmosphère. Les vertus dépolluantes de l’Areca (qui est facile d’entretien), vous seront très utiles notamment si vous réalisez des travaux de peinture. Concernant son emplacement dans votre intérieur, elle n’est pas compliquée, vous pouvez la disposer où bon vous semble !

L'areca, une plante simple et efficace pour dépolluer votre maison

Le Chlorophytum

Aussi connue comme la « plante-araignée », le Chlorophytum possède des vertus dépolluantes pour adsorber le toluène et capter le benzène et le xylène. Idéale dans une chambre d’enfant (car non toxique), cette plante exercera ses pouvoirs dépolluants si l’entretien est irréprochable (en effet, soyez vigilants sur son arrosage).

Chlorophytum, ça dépollue à tout va !

Le Chrysanthème

Efficace pour lutter contre les hydrocarbures au sein de votre intérieur, le Chrysanthème reste une plante éphémère qui n’a pas pour but de rester en intérieur à vie. Elle vous sera d’une grande utilité notamment pour vous débarrasser des odeurs émises par les parfums, encens.

Le chrysanthème dépollue votre intérieur !

Le Pothos

Plante facile d’entretien, le Pothos est capable d’absorber le toluène, le benzène et l’hexane ainsi que le formaldéhyde. Elle se plaira parmi toutes les pièces de la maison, exceptée dans la chambre d’enfants (sa sève étant irritante).

Le pothos, une plante redoutable pour dépolluer votre maison / appartement

Le Ficus Benjamina

Si vous recherchez une plante dépolluante pour lutter contre le formaldéhyde, le xylène et l’ammoniac, alors il vous faut un Ficus Benjamina. Cette plante d’intérieur majestueuse, originaire d’Inde, appréciera toutes les pièces de votre intérieur, en évitant tout de même par précaution, les chambres d’enfant (sa sève étant toxique).

le ficus benjamina, une belle plante aux vertus dépolluantes

Le Gerbera

D’emblée, on craque sur cette jolie plante, aux aspects de tournesol. Le Gerbera renferme pourtant des vertus dépolluantes. En effet, elle vous sera utile pour lutter contre le benzène, le trichloréthylène, le formaldéhyde et le toluène. Rien que ça ! Certes, sa durée de vie est courte, mais à ne pas en douter, vous ne regretterez pas d’en posséder une, notamment si le tabagisme est présent chez vous. Elle appréciera être placée sur les bords de vos fenêtres, avec une luminosité quasi directe.

Le gerbera, plante aux propriétés dépolluantes

Le Lierre

Tout comme le Gerbera plus haut, le Lierre est efficace contre bon nombre de polluants d’intérieur : le formaldéhyde, le benzène, le trichloréthylène, le toluène. Cette plante est extrêmement facile d’entretien et conviendra donc à tous les amateurs. Elle appréciera être placée dans la salle de bains et la cuisine et dans les pièces qui auraient bénéficié d’une nouvelle couleur de mur !

lierre en pot suspendu

Le Néphrolépis

Connue sous le nom de « Fougère de Boston », cette plante à l’esthétique très singulier est certainement l’une des plus efficaces pour dépolluer un intérieur. Et plus particulièrement pour filtrer le formaldéhyde. Privilégiez des endroits humides, comme la salle de bains ; elle s’y sentira pleinement à l’aise.

Néphrolépis, plante dépolluante

Le Rhapis

En tête du classement de la Nasa pour lutter contre l’ammoniac, le Rhapis est une plante qui occupera un espace non négligeable au sein de votre maison ou appartement. Son endroit préféré pour exercer son pouvoir dépolluant ? La cuisine ! Attention tout de même aux cochenilles, le Rhapis en est fortement sensible.

Le Rhapis, une autre plante dépolluante assez imposante !

Le Spathiphyllum

Vous cherchez une plante qui rendra l’air intérieur plus sain ? La voici, le Spathiphyllum ! Elle est belle, facile d’entretien. Elle conviendra à tout le monde. Et vous constaterez que cette plante possède un autre pouvoir magique. Lorsqu’elle manque d’eau, ses feuilles affaisseront. Mais une fois l’arrosage effectué, en peu de temps ses feuilles se redresseront.

Le Spathiphyllum, en sélection de nos plantes dépolluantes !

Crédit à la une

https://www.instagram.com/two.plant.mamas/
https://www.instagram.com/exotic_nurseries/
https://www.instagram.com/node.by.node/

Laisser un commentaire