Le Piléa

phoro-pilea-plante-interieur

Un nénuphar dans votre maison ! Avec le pilea (pilea peperomioides en latin), vous allez faire connaissance avec une ravissante plante tropicale, extrêmement simple à cultiver en intérieur. On raconte qu’il suffit d’enterrer une pièce à côté de son pied pour s’attirer bonheur et prospérité. En attendant la fortune, vous profiterez de son port élégant, de ses feuilles ombiliquées dont les formes, dimensions et coloris varient d’une espèce à l’autre.

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description du Pilea

  • Nom latin : pilea peperomioides
  • Synonymes : pilea, plante à monnaie chinoise, arbre porte-bonheur, plante du missionnaire, nombril de Vénus, pancake plant (en), lefse plant (en)
  • Famille : Urticacées
  • Origine : Chine
  • Période de floraison : insignifiante
  • Couleurs des fleurs : insignifiante
  • Type de plante : plante succulente d’intérieur
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques du Pilea

Le pilea est une plante tropicale chinoise, rapportée en Europe en 1946 par un missionnaire suédois, d’où son surnom de plante du missionnaire. Issu de la famille des Urticacées -les orties-, le pilea est une succulente vivace à feuillage persistant.

Facile à entretenir comme à bouturer, il est devenu l’une des stars de nos intérieurs. Il faut dire que cette plante gélive ne s’épanouit bien qu’à l’abri de nos maisons, dans une atmosphère suffisamment humide. Les soins à lui apporter sont les mêmes que pour la plupart des plantes vertes. Veillez à lui apporter un terreau bien drainant, beaucoup de lumière, et un bon niveau d’hygrométrie sans excès d’eau.

Son feuillage gracieux rappelle celui du lotus ou du nénuphar : des feuilles larges et arrondies, rattachées par le milieu à un long pétiole, lui-même relié à une tige pourvue de nombreuses stipules persistantes. Son feuillage est disposé en spirale autour de la tige centrale, ce qui offre au pilea son port buissonnant, qui peut être dressé -à condition de le tuteurer-, retombant ou rampant. Selon les variétés et les espèces, les feuilles peuvent être ondulées, gaufrées, reliéfées, et agrémenter leur teinte vert clair de vert pourpré, argenté, foncé…

Comment entretenir le Pilea ?

ExpositionLumière sans contact direct avec le soleil
ArrosageEté : 1 à 2 fois / semaine
Hiver : 1 fois tous les 10 jours
EngraisPériode de végétation : 1 fois / moi
Engrais liquide pour plantes vertes
CroissanceMaximum 40cm
MaladiesOïdium

Exposition / Emplacement

Le pilea aime les expositions bien lumineuses mais pas le soleil direct. Plus à l’aise dans les atmosphères humides de la salle de bain ou de la cuisine, il peut toutefois s’acclimater à des lieux plus secs.

Non rustique, la plante à monnaie chinoise se plaît à une température d’au moins 10°C. Une vraie plante d’intérieur !

Composez pour lui un mélange de tourbe et de terre de bruyère, à verser sur une couche bien drainante de billes d’argile ou de graviers. Préférez un pot en terre cuite, qui évacue mieux l’eau stagnante et entretient un bon niveau d’hygrométrie. Percez le fond du pot.

Si vous souhaitez obtenir une plante à port dressé, il vous faudra la tuteurer. Le poids de ses feuilles peut faire basculer son pot : disposez des galets pour le caler, ou laisser se développer un rejet qui permettra d’équilibrer le pot.

Comment arroser le Pilea ?

L’arrosage doit être régulier mais pas excessif, plus abondant en été qu’en hiver. Arrosez une à deux fois par semaine, en laissant bien sécher la motte. En hiver, un arrosage tous les 10 jours suffit.

Posez son pot sur une soucoupe remplie de billes d’argile humidifiées. Attention, cette plante déteste l’eau stagnante : n’arrosez pas trop et videz régulièrement sa coupelle.

Quel engrais utiliser ?

Une fois par mois en période de végétation, avec un engrais liquide pour plantes vertes faiblement dosé. Vous pouvez également planter un bâtonnet d’engrais pour plante verte dans sa terre. Toutefois, l’apport d’engrais ne s’impose pas absolument.

Soins

La plante du missionnaire réclame les mêmes soins qu’une plante verte classique. Pour que votre pilea ne se déforme pas en cherchant la lumière, tournez régulièrement son pot.

Comment le rempoter ?

Effectuez un rempotage une fois par an, au printemps, dans un pot pas trop profond.

Multiplication

Le pilea peperomioides développe de nombreux rejets à son pied. Prélevez ces rejets au printemps, en veillant à récupérer suffisamment de racines. Ils doivent compter au moins 3 ou 4 feuilles.

Placez le rejet dans un verre d’eau le temps que ses racines se développent, puis rempotez-le dans un terreau spécial plantes vertes bien humidifié, ou replantez-le directement en pot.

Le bouturage des feuilles est également possible mais offre de moins bons résultats.

Comment tailler le Pilea ?

Le pilea pousse très rapidement dans de bonnes conditions de culture. Aucune taille particulière ne s’impose pour le pilea. Supprimez régulièrement ses feuilles sèches et jaunies.

Maladies et parasites

La plante du missionnaire peut être sensible à l’oïdium, une maladie cryptogamique provoquée par un champignon. Supprimez les parties de la plante atteintes et traitez par décoction de prêle ou purin d’ortie, ou avec un fongicide.

Toxicité

Le pilea peperomioides est non-toxique.

Quelques espèces de Pilea

Le genre pilea compte pas moins de 600 espèces tropicales, parmi lesquelles :

  • Le piliea cadierei, ou piléa du père Cadier : feuilles oblongues, reliéfées et dentées, vert foncé tachées de vert argenté ;
  • Le pilea grandifolia : pilea arbustif pouvant atteindre 1,5 m de haut ;
  • Le pilea involucrata : à feuilles gaufrées, variété rampante ;
  • Le pilea microphylla : espèce annuelle à très petite feuilles ;
  • Le pilea mummulariifolia : variété à tiges rampantes ou retombantes ;
  • Le pilea Norfolk : à feuilles dentelées et reliéfées, vert pourpre rayé de vert argenté ;
  • Le pilea Moon Valley : à feuilles dentelées et très reliéfées, d’un vert vif parfois argenté, strié de pourpre.

Crédit image à la une : @indooroasis


Avez-vous trouvé cet article utile ?

Laisser un commentaire