L’Agave

photo-agave-plante-interieur

Véritable trésor des déserts mexicains et d’Amérique centrale, l’agave est une plante vivace succulente à l’impressionnant feuillage, et à la floraison aussi rare que précieuse. On l’utilise aussi bien pour la fabrication du sirop d’agave ou la tequila que pour orner nos intérieurs. Habituée à la sécheresse, cette plante grasse ne réclame que beaucoup de soleil !

Description de l’agave

  • Nom latin : agave Americana, agave attenuate, agave tequilana, agave parryi
  • Synonymes : agave du Mexique
  • Famille : agavacées
  • Origine : Amérique centrale, Mexique
  • Période de floraison : été
  • Couleurs des fleurs : blanc, jaune-vert, rouge (selon les espèces)
  • Type de plante : plante succulente (ou plante grasse)
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques de l’agave

Issu de la famille des agavacées, l’agave est une plante grasse qui comprend près de 200 espèces très variées.

Plante de rocaille très résistante à la sécheresse, son feuillage impressionnant lui permet de stocker la moindre goutte d’eau. Constitué en rosette, celui-ci présente des feuilles épaisses et très dures, au coloris vert argenté ou bleuté, parfois panachées de jaune ou de blanc. On compte presqu’autant de formes de feuillage que d’espèces d’agave : rondes, allongées et pointues, oblongues, effilées, etc.

La floraison de l’agave ne se produit qu’une fois dans toute la vie de la plante, et précède son déclin. Elle est assez rare chez les sujets cultivés en France, même en pleine terre. Les hampes florales peuvent alors atteindre plusieurs mètres de hauteur.

Entretenir votre agave

ExpositionProche d'une fenêtre, orientée Sud
ArrosageEn période de sécheresse : 2 fois / mois
Reste de l'année : 1 fois / mois
Engrais3 à 4 fois / été
Engrais pauvre en azote
CroissanceMoyenne : 1m50
MaladiesHumidité

Exposition / Emplacement

L’agave ne réclame que peu de soin à condition de respecter sa soif de lumière et de soleil. En pleine terre, elle ne s’épanouit guère que dans le sud de la France, car elle est très peu rustique. En intérieur, elle offre de bons résultats si on la place près d’une fenêtre orientée au sud, en bac ou en pot.

Le développement de la plante, quoique lent, peut être très important : ménagez-lui donc suffisamment de place.

Arrosage

L’excès d’humidité est le pire ennemi de l’agave. Arrosez 2 fois par mois en période de sécheresse, une fois par mois le reste de l’année, en laissant son terreau s’assécher complètement entre deux arrosages. De plus, on lui réservera un terreau bien drainé, sablonneux et aride, avec une légère proportion d’humus.

Engrais

3 à 4 fois par été, vous pouvez apporter un engrais pauvre en azote, sous forme liquide à mélanger à l’eau d’arrosage. Un engrais spécial cactées fera parfaitement l’affaire.

Soins

Dans de bonnes conditions de culture, l’agave ne réclame que peu de soins.

Si vous avez sorti votre agave durant les mois d’été, songez surtout à le rentrer avant les premières gelées. En pot, il supporte moins le froid qu’en pleine terre. Une fois à l’intérieur, il se plaira toutefois dans une serre froide (entre 0 et -5°C).

Rempotage

  • Choisissez un pot d’au moins 60 cm de diamètre pour laisser votre plante respirer.
  • Tapissez le fond du pot d’une épaisse couche de drainage (cailloux ou billes d’argile).
  • Préparez pour votre agave un substrat composé de 50 % de terreau et de 50 % de pouzzolane ou de billes d’argile.
  • Entourez le pied de l’agave d’un lit de graviers pour éviter tout risque de pourrissement. Vous pouvez également étaler une couche de sable d’1 cm d’épaisseur au niveau du collet de la plante.
  • Arrosez une fois au moment du rempotage, puis laissez le terreau s’assécher complètement avant d’arroser à nouveau.

Multiplication

Au printemps, détachez les rejets pour les replantez en pots individuels. Vous pouvez également réaliser des semis de graines d’agave toute l’année, en pot.

Taille / Croissance

La croissance de l’agave est lente, mais en raison de sa grande longévité (10 à 30 ans), il peut atteindre des hauteurs impressionnantes ! Les variétés cultivées en France -surtout en pot-, sont toutefois plus modestes : 1,50 m en moyenne pour l’agave americana, 40 à 60 cm pour l’agave parryi ou l’agave potatorum.

Maladies et parasites

L’humidité est le seul point faible de l’agave, sensible au pourrissement. Avec un sol bien drainé, une exposition suffisante et des arrosages légers, vous écarterez facilement ce risque.

Toxicité

L’ingestion de feuilles d’agave peut entraîner des troubles digestifs. De plus, ses aiguillons sont toxiques.

Quelques espèces d’agave

  • L’agave americana : variété la plus connue, ses feuilles gris-vert, élancées et pointues lui confèrent une silhouette impressionnante.
  • L’agave tequilana : c’est l’agave dont on se sert pour fabriquer tequila et mezcal. Elle se reconnaît à son feuillage qui lui vaut le surnom d’agave bleue.
  • L’agave havardiana : variété la plus rustique aux feuilles joliment arrondies. Elle peut atteindre 50 cm de hauteur.
  • L’agave victoriae reginae : très peu rustique, cette espèce d’agave offre une ravissante rosette de feuilles oblongues veinées de blanc.
  • L’agave parryi ou agave de Parry : elle séduit par son charmant feuillage en artichaut, bleu cendré.
  • L’agave potatorum : très rustique, cette espèce présente des feuilles bordées de piquants. Elle s’adapte très bien à la culture en pot.

Crédit image à la une : @mrmiguelbenitez

Laisser un commentaire