Le Dipladénia

photo-dipladenia-plante-interieur

Si vous recherchez une plante à la floraison généreuse, vous trouverez votre bonheur parmi les Dipladénias. De son nom latin « Mandevilla splendens », le dipladénia est à la fois une plante arbustive et grimpante qui vous offrira de magnifiques fleurs durant l’été.

Description du dipladénia

  • Nom latin : Mandevilla splendens
  • Synonymes : Mandevilla, Jasmin du Brésil
  • Famille : Apocynacées
  • Origine : Amérique du Sud et Amérique Centrale
  • Période de floraison : juillet à octobre
  • Couleurs des fleurs : rouge, rose, blanc, jaune
  • Type de plante : Arbuste, plante grimpante
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques du dipladénia

Également appelé Mandevilla ou Jasmin du Brésil, le dipladénia est originaire d’Amérique tropicale dont il apprécie le taux d’humidité. Introduit pour la première fois au milieu du XIXème siècle, le dipladénia est devenu au fil du temps une plante d’intérieur ou d’extérieur très appréciée. Il aura soit un port buissonnant soit un caractère grimpant en fonction du tuteurage apporté. Si le dipladénia est conduit sur un mur, une pergola ou un treillage, il peut atteindre 2 mètres de hauteur. Il offre alors une floraison généreuse et durable (de juillet à octobre) ainsi qu’un beau feuillage vert foncé brillant.

Entretenir le dipladénia

ExpositionEmplacement très lumineux sans ensoleillement direct
ArrosageRégulier
Engrais1 fois / mois ou tous les 15 jours
Engrais liquide type « géraniums »
CroissanceMaximum 3m
MaladiesCochenilles et araignées rouges

Exposition / Emplacement

Rappelons que le dipladénia est une plante exotique qui aime la sécheresse et le soleil. Il ne tolère donc pas les températures inférieures à 5°C et demande un taux d’humidité élevé. Pour une culture en pleine terre, choisissez une exposition bien ensoleillée, un sol humifère et drainé. Attention : le dipladénia a besoin d’un climat chaud été comme hiver, avec une température de 20°C toute l’année. Si le climat de votre région ne permet pas une culture en extérieur, le dipladénia peut tout à fait se cultiver en pot, à l’intérieur d’une maison ou d’une serre. Choisissez un emplacement très lumineux (mais sans soleil direct) et éloigné de toute source de chaleur. Au printemps et en été, vous pourrez le sortir sur la terrasse, le balcon ou le placer dans un coin du jardin.

Arrosage

Le dipladénia a besoin d’un arrosage régulier mais léger pour ne pas asphyxier les racines. Vous devrez donc simplement l’arroser de temps en temps pour éviter le dessèchement. Attendez toujours que le substrat soit sec en surface entre chaque arrosage.

Engrais

La terre du dipladénia a besoin d’être fertilisée pendant la saison de végétation et ce jusqu’à l’automne. Une fois par mois ou tous les 15 jours, apportez-lui de l’engrais liquide type « géraniums ». Cessez ensuite les apports en automne et en hiver.

Soins

Pour lui apporter le taux d’humidité dont le dipladénia a besoin, pulvérisez régulièrement de l’eau de pluie (non calcaire) sur son feuillage. Il peut également être intéressant d’installer le pot sur un lit de billes d’argile humides pour lui apporter encore un peu plus d’humidité.

Rempotage

Rempotez votre dipladénia tous les 2 ou 3 ans, au printemps. Remplacez l’ancien pot par un pot au diamètre plus large et garnissez le fond de billes d’argile. Remplissez avec du terreau puis installez votre dipladénia préalablement débarrassé des racines mortes ou abîmées. Tassez légèrement avant d’arroser.

Multiplication

Le dipladénia se multiplie par bouture. Après avoir prélevé des boutures de 8 cm environ sur des pousses secondaires, placez-les dans un mélange de sable et de tourbe. Quand elles auront grandi, transplantez-les dans des pots.

Taille / Croissance

La taille du dipladénia permet de stimuler la floraison pour la saison suivante. Taillez alors les tiges à 3 ou 4 yeux. Coupez aussi les fleurs fanées au fur et à mesure.

Maladies et parasites

Vérifiez la présence de cochenilles et d’araignées rouges sous les feuilles du dipladénia. S’il subit une attaque, nettoyez les feuilles avec un coton imbibé d’un mélange d’eau et de savon noir à quantité égale.

Toxicité

Le latex qui s’écoule du dipladénia lorsqu’on le coupe est toxique par ingestion et irritant. Veillez donc à porter des gants lors de la taille et à vous laver les mains après manipulation.

Quelques espèces de Dipladénia

  • Rosea : fleurs roses à cœur jaune ;
  • Alice du Pont : grandes fleurs roses ;
  • Alba : fleurs blanches ;
  • Dipladénia boliviensis : fleurs blanches et parfumées.

Crédit image à la une : @tulipswineandroses1

Laisser un commentaire