L’Amaryllis

photo-amaryllis-plante-interieur

Si vous recherchez une plante pour égayer votre intérieur tout l’hiver, l’amaryllis est incontestablement faîtes pour vous. De son nom latin Hippeastrum, cette vivace bulbeuse produit de magnifiques fleurs de décembre à mai. Si les amaryllis sont bien arrosées et à l’abri, elles ont une très longue durée de vie.

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description de l’Amaryllis

  • Nom latin : Hippeastrum
  • Synonymes : Hippeastrum
  • Famille : Amaryllidacée
  • Origine : Amérique du Sud et Amérique centrale
  • Période de floraison : décembre à mai
  • Couleurs des fleurs : rouge, rose, blanc, jaune
  • Type de plante : fleur
  • Type de végétation : bulbe
  • Type de feuillage : caduc

Caractéristiques de l’Amaryllis

Originaire des climats chauds et doux d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale, l’amaryllis est une plante à bulbe appartenant à la famille des Amaryllidacées. Elle regroupe en réalité 2 grandes familles : les Hippeastrum et les Amaryllis. Dans la littérature antique, l’amaryllis désigne une bergère à la beauté éblouissante. On compte aujourd’hui une centaine de variétés différentes aux fleurs immenses et magnifiques. Selon la variété, elles peuvent être rouges, blanches, saumon ou roses. Le feuillage apparaît en même temps que la première fleur. L’amaryllis ou Hippeastrum est essentiellement cultivée en intérieur. Sa floraison hivernale atteint son apogée à Noël et peut perdurer jusqu’au mois d’avril-mai. Néanmoins, comme certaines autres plantes, l’amaryllis a besoin d’une période de repos pour refleurir de plus belle.

pub

Comment entretenir l’Amaryllis ?

ExpositionUniquement en pleine lumière
Arrosage1 à 2 fois pendant la croissance
EngraisTous les 15 jours, 3 à 4 mois après la floraison
Engrais liquide à géranium
Croissance0,45 à 1m
MaladiesLa pourriture

Exposition / Emplacement

L’amaryllis apprécie uniquement l’exposition en pleine lumière mais pas le soleil direct. Placez son pot au milieu d’une pièce ensoleillée. L’idéal est de pouvoir changer son emplacement au fur et à mesure de son développement et de la période de l’année. Ainsi, installez votre amaryllis à une température inférieure à 18°C avant floraison. Lorsque la première hampe florale apparaît, déplacez la plante dans un emplacement plus chaud (24-26°C) pour stimuler la floraison. Enfin, lorsque les fleurs s’ouvrent, la température idéale est de 21°C.

Comment arroser l’Amaryllis ?

La fréquence d’arrosage de l’amaryllis est d’une à 2 fois par semaine pendant la croissance. Faîtes toutefois attention à ne pas trop arroser en début de végétation, au risque de faire pourrir le bulbe (le dessus du pot doit être sec en surface entre chaque arrosage). Vous devrez ensuite diminuer les arrosages au fur et à mesure que le feuillage se fane.

Quel engrais ?

L’amaryllis a besoin d’un apport en engrais organique dès la plantation du bulbe. Choisissez idéalement un engrais liquide à géranium, pour plantes à fleurs. L’apport le plus important intervient en fin de floraison car c’est à cette période que la plante constitue ses réserves. 3 à 4 mois après la floraison, apportez un peu d’engrais liquide tous les 15 jours, au moment de l’arrosage.

Soins

L’amaryllis a besoin d’une période de repos, généralement début septembre, avant de refleurir. Lorsque le feuillage est presque complètement jauni, coupez les feuilles et placez le pot au sec et au frais (9-13°C). Le bulbe reste alors « en dormance ». Durant cette période de repos végétatif, n’arrosez plus votre plante et ne faîtes plus d’apport d’engrais. 2 à 3 mois plus tard, le bulbe est prêt à reprendre son cycle de végétation.

Comment rempoter votre Amaryllis ?

Un rempotage de l’amaryllis tous les 4 ans est suffisant. Il doit se faire en automne, en octobre-septembre, ou en début d’année. Récupérez les bulbes et caïeux (jeunes bulbes produits par le bulbe principal) et plantez-les dans un nouveau pot, remplit de terreau humide. Laissez dépasser un tiers du bulbe pour éviter qu’il ne pourrisse dans la terre.

Comment le multiplier ?

La multiplication des amaryllis se fait le plus souvent par séparation des caïeux ou bulbilles, en automne. Vous pouvez soit les séparer du bulbe mère soit les laisser attachés avant de les replanter dans un pot plus large, avec le bulbe principal.

Comment tailler votre Hippeastrum ?

Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure. Coupez la hampe florale à 2 ou 3 centimètres au-dessus du bulbe, lorsque la fleur de l’amaryllis fane.

Maladies et parasites

Le principal ennemi de l’amaryllis est la pourriture. Veillez donc à ne pas trop l’arroser et à ne pas noyer le pot.

Toxicité

L’amaryllis est une plante toxique. Placez le pot hors de portée des enfants et des animaux domestiques.

Quelques espèces d’Amaryllis

  • Hippeastrum vittatum : fleurs blanches rayées de rouge ;
  • Hippeastrum « Red Lion » : fleurs rouge écarlate ;
  • Hippeastrum « Beautiful Lady » : fleurs saumon ;
  • Hippeastrum « Ludwig’s Dazzler » : fleurs blanches.

Crédit image à la une : @sammijayphotography


Avez-vous trouvé cet article utile ?

Laisser un commentaire