Le Phoenix canariensis

photo-phoenix-canariensis

Le palmier des Canaries, ou phoenix canariensis en latin, est un arbuste d’intérieur dont le port aussi généreux que majestueux ne manquera pas de vous combler. Sa couronne de palmes lui offre une superbe envergure : même dans votre salon, il pourra atteindre 2 mètres dans de bonnes conditions ! Fleuri en été, il pourra même produire des grappes de fruits colorés qui égaieront votre intérieur. Relativement vigoureux et résistant, il supporte la sécheresse et le froid quand celui-ci ne dépasse pas les -10°C. Restez attentif à son arrosage, et votre dattier des Canaries devrait vous apporter le soleil qui manquait à votre décoration !

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description du Phoenix Canariensis

  • Nom latin : phoenix canariensis
  • Synonymes : palmier des Canaries, faux dattier, dattier des Canaries
  • Famille : Arecacées
  • Origine : îles Canaries
  • Période de floraison : juin à août
  • Couleurs des fleurs : jaune, blanc
  • Type de plante : palmier
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques du Phoenix Canariensis

Superbe spécimen d’Arecacée, le phoenix canariensis s’est installé sous nos climats, en pleine terre dans les régions à hivers doux, mais aussi en intérieur. Relativement rustique et résistant à la sécheresse, il supporte de nombreux types de sols, à condition de préserver un bon drainage.

Son port majestueux est particulièrement spectaculaire en pleine terre, où il peut atteindre jusqu’à 20 m de haut. Cultivé en serre, en véranda ou dans votre maison, il s’élèvera jusqu’à un peu plus de 2 m.

Sa couronne foliaire est portée par un stipe – ou tronc- unique et écailleux. On compte jusqu’à 100 palmes pennées par couronne chez les sujets non taillés. Celles-ci peuvent mesurer jusqu’à 5 ou 6 m de longueur, sur un pétiole d’1 m de long. Son feuillage se compose de folioles fines et rigides, disposées irrégulièrement, d’un beau vert brillant. Prenez garde aux épines qui se dissimulent dans les palmes, car elles sont aussi coriaces que pointues !

En été, des inflorescences interfoliaires apparaissent, blanches ou jaunes, suivies de grosses grappes de fruits orange à rouges, renfermant chacun une graine unique qui pourra ensuite être semée.

Dans les îles Canaries, la sève du phoenix canariensis permet de produire un excellent miel végétal.

Comment entretenir le Phoenix Canariensis ?

ExpositionLumineuse
ArrosageMai à septembre : très régulier
Octobre à avril : laisser sécher la motte
EngraisPériode de végétation : tous les 10 jours
Engrais liquide
CroissanceMaximum 2m
MaladiesAcariens, cochenilles

Exposition / Emplacement

Le palmier des Canaries ne résiste pas à des températures inférieures à -10°C, dans le meilleur des cas. En région méditerranéenne, vous pouvez le planter en pleine terre, dans un massif où vous le ferez voisiner avec un phormium, une sauge arbustive ou quelques agaves.

Dans les zones où le hivers sont plus rudes, il trouvera sa place en intérieur, sur une terrasse couverte, en serre ou en véranda.

Ménagez-lui beaucoup d’espace car il s’agit d’un arbre de belle envergure. Trouvez-lui un emplacement bien lumineux, et installez-le dans un pot ou un bac adapté à sa taille du moment.

Choisissez un pot percé, dont vous recouvrerez le fond de graviers ou de morceaux de poterie. Versez un substrat composé de 50 % de terreau, 25 % de sable et 25 % de terre franche. À la plantation, apportez un engrais à libération lente, à raison de 3 g par litre de substrat. Procédez ensuite à un arrosage copieux.

Comment arroser le Phoenix Canariensis ?

Arrosez souvent entre mai et septembre. D’octobre à avril, vous pouvez laisser sécher la motte entre deux arrosages.

Pour maintenir un bon taux d’humidité et débarrasser ses feuilles de la poussière et des acariens, brumisez régulièrement le feuillage de votre palmier phoenix.

Quel engrais utiliser ?

En période de végétation, fertilisez tous les 10 jours en utilisant un engrais liquide mélangé à l’eau d’arrosage.

Soins

Pour stimuler la croissance de votre palmier phoenix des Canaries, arrosez-le de préférence le soir, et ne laissez pas trop sécher sa terre en été.

Comment le rempoter ?

Le rempotage s’effectue entre mars et juin, dans un pot de taille adaptée. Procédez comme lors de la plantation, en finissant par un apport d’engrais et un arrosage copieux.

Multiplication

Vous pouvez semer les graines se trouvant dans les fruits de votre palmier, au printemps, en suivant ces différentes étapes :

  1. Séparez la graine de la pulpe ;
  2. Jetez les graines dans l’eau bouillante et laissez-les 30 secondes, afin d’occasionner un choc thermique qui favorisera leur germination ;
  3. Faites-les sécher ;
  4. Semez en pots, dans un substrat composé à 75 % de terreau pour semis, et à 25 % de sable. Il faut enfoncer les graines une par une à 2 cm de profondeur, à l’horizontale ;
  5. Arrosez abondamment et placez ces pots à une température de 20 à 25°C ;
  6. La germination peut prendre de 4 à 8 semaines ;
  7. Rempotez les jeunes plants lorsqu’ils ont développé 2 feuilles juvéniles, en suivant la procédure de rempotage habituel.

Comment tailler le Phoenix Canariensis ?

Toute l’année, supprimez les palmes sèches en utilisant un instrument à lames tranchantes. Les feuilles du faux dattier étant garnies de fortes épines, utilisez un sécateur à long manche pour ne pas vous blesser. Sectionnez à la base de la palme, au point de rattachement avec son stipe.

Maladies et parasites

Cultivé en intérieur, le palmier phoenix canariensis peut devenir la proie des acariens et des cochenilles. Utilisez éventuellement un insecticide, de préférence aux heures fraîches, en cas d’infestation.

Toxicité

En-dehors de ses redoutables épines, le dattier des Canaries ne représente aucun danger.

Quelques espèces de Phoenix Canariensis

Outre l’espèce type, on compte une seule variété de phoenix canariensis, très peu distincte : le phoenix canariensis porphyrocarpa. Seule la couleur de ses fruits, rouges au lieu d’orange, permet de le caractériser.

Crédit image à la une : @jo_lili_louise


Avez-vous trouvé cet article utile ?

Laisser un commentaire