L’Aréca

photo-areca-plante-interieur

Venu tout droit de Madagascar, l’aréca, ou chrysalidocarpus de son nom latin, a su coloniser nos intérieurs pour y apporter une touche d’exotisme. Cette vivace au feuillage persistant et au port grâcieux, plutôt facile d’entretien, s’épanouira en pleine lumière dans une atmosphère assez humide et tempérée.

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description de l’Aréca

  • Nom latin : chrysalidocarpus
  • Synonymes : palmier d’arec, palmier bambou, palmier papillon, palmier dypsis
  • Famille : Arécacées
  • Origine : Madagascar
  • Période de floraison : été
  • Couleur des fleurs : jaune
  • Type de plante : plante d’intérieur
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques de l’Aréca

L’aréca est un palmier de la famille des Arécacées, qui compte une vingtaine d’espèces. Parmi elles, le chrysalidocarpus lutescens s’est imposé comme une plante d’intérieur assez facile à vivre, au feuillage élégant et toujours vert. Un aréca se compose de plusieurs stipes aux bases foliaires jaunes.

Le palmier d’arec peut atteindre 2 m quand il est cultivé à l’intérieur. À l’état sauvage, certains spécimens atteignent 10 m. Ses feuilles dotées de nombreuses folioles longues et fines peuvent elles aussi atteindre 2 m de longueur. Aux beaux jours, il se pare de panicules de petites fleurs jaunes pouvant mesurer jusqu’à 60 cm de long.

Connue pour ses vertus dépolluantes, cette plante verte d’intérieur réclame une bonne exposition au soleil, un terreau assez riche et toujours humide, suffisamment drainé. Il faut surtout éviter sécheresse et eau stagnante.

pub

Comment entretenir un Aréca ?

ExpositionForte luminosité
ArrosagePrintemps - Eté : tous les 2-3 jours
Hiver : 2 à 3 fois / mois
EngraisPrintemps - Eté : tous les 15 jours
Engrais liquide riche en azote
CroissanceMaximum 2m
MaladiesAraignées rouges, cochenilles, acariens

Exposition / Emplacement

L’aréca a besoin d’une bonne luminosité, sans excès. Placez-le derrière une fenêtre orientée à l’ouest. Choisissez une pièce bien chauffée, entre 18 et 22°C. En serre, la température ne doit jamais descendre en-dessous de 10°C.

Comment arroser l’Aréca ?

Un arrosage fréquent à l’eau non calcaire est primordial pour votre palmier d’arec. Au printemps et en été, arrosez tous les 2 ou 3 jours en laissant son terreau sécher. En hiver, il faut réduire l’apport en eau de manière à bien laisser sécher le terreau. 2 à 3 fois par mois devraient suffire.

Été comme hiver, pensez à humidifier les feuilles de votre aréca au moyen d’un brumisateur d’eau douce. Poser son pot sur un lit de billes d’argile humidifiées vous permettra également de maintenir un niveau d’hygrométrie proche de son milieu naturel.

Quel engrais utiliser ?

On apportera de l’engrais durant la période de croissance, au printemps et en été. Tous les 15 jours, humidifiez son terreau avant de verser un engrais liquide riche en azote.

Soins

Il faut surtout prendre soin de lui apporter un substrat adapté. Un mélange de terreau, de sable et de feuilles s’avèrera suffisamment léger et humifère. Vous pouvez également mélanger une part de compost à cette base. Privilégiez un pH neutre.

Le drainage est très important pour la santé de votre aréca, dont les racines craignent l’humidité stagnante. Tapissez le fond de son pot d’un lit de billes d’argile ou de gravier, et videz systématiquement l’eau recueillie dans la soucoupe.

N’exposez jamais votre aréca à des températures négatives, car il est très peu rustique.

Comment rempoter l’Aréca ?

Chez les jeunes individus, le rempotage a lieu tous les ans au printemps, dans un terreau riche, léger et bien drainé.
À l’âge adulte, un aréca peut être rempoté tous les 2 ou 3 ans.

Prévoyez à chaque fois un pot suffisamment grand, car le palmier papillon a besoin d’espace pour se développer.

Comment le multiplier ?

2 techniques s’offrent à vous pour obtenir de nouveaux individus :

  • Vous pouvez semer des graines d’aréca au printemps : après les avoir fait tremper, dans un terreau pour semis placé à la chaleur et l’humidité pour favoriser le développement des racines.
  • Vous pouvez également prélever les rejets qui se développent au pied de la plante-mère : placez ces rejets dans un bon terreau pour plantes vertes, et protégez avec du plastique (ou sous serre) pour maintenir chaleur et niveau d’humidité.

Comment tailler l’Aréca ?

Aucune taille n’est nécessaire pour favoriser la croissance de l’aréca. Il est cependant conseillé d’éliminer les feuilles sèches et jaunies.

Maladies et parasites

Cultivé en pot, le palmier dypsis peut devenir la proie des araignées rouges. Nettoyez votre plante avec beaucoup d’eau pour la débarrasser de ces acariens, ou introduisez quelques coccinelles rouges, qui en sont friandes.
Les cochenilles peuvent également coloniser votre aréca. Éliminez-les avec un traitement spécifique, ou une à une, avec un coton imbibé d’alcool à brûler.

Si les feuilles du palmier se déforment, ou bien jaunissent sans apparition de nouvelles pousses, vérifiez que votre plante ne souffre pas d’un excès d’eau ou d’un manque de luminosité.

Toxicité

Si l’aréca n’est pas toxique à proprement parler, il est toutefois déconseillé d’ingérer ses feuilles.

Quelques espèces d’Aréca

Le chrysalidocarpus lutescens, ou areca lutescens, est la seule espèce à bien s’épanouir dans nos intérieurs.

Crédit image à la une : @nieuwkoopeurope


Avez-vous trouvé cet article utile ?

Laisser un commentaire