L’Orchidée vanda

orchidée vanda photo

Quel spectacle que celui d’une orchidée vanda en fleur ! Rose, orange, parfois bleue ou violette, tachetée ou zébrée, sa floraison enchante les amoureux d’horticulture. Elle peut en outre fleurir à plusieurs reprises dans l’année. Cette plante épiphyte a connu de nombreuses hybridations qui lui ont permis de s’épanouir dans nos intérieurs. En lui offrant tous les soins qu’elle requiert, l’orchidée vanda peut s’épanouir sous trois modes de culture originaux : en racines nues, en vase et en panier en fibres de coco. Ces orchidées apprécient peu d’être élevées en pot !

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description de l’Orchidée Vanda

  • Nom latin : vanda
  • Synonymes : orchidée vanda
  • Famille : Orchidacées
  • Origine : Himalaya, Nouvelle Guinée, Sri Lanka, Inde méridionale, Australie
  • Période de floraison : variable. Peut fleurir plusieurs fois dans l’année
  • Couleurs des fleurs : rose, violet, orange, bleu…
  • Type de plante : plante à fleur
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques de l’Orchidée Vanda

Originaires d’Asie tropicale et des plaines de l’Himalaya, l’orchidée vanda est une fleur épiphyte, sans pseudobulbe, aux particularités extraordinaires. Ses nombreuses racines aériennes s’accrochent aux arbres dans son milieu naturel, c’est pourquoi la meilleure façon de la cultiver est de la laisser les racines à nu !

Le genre vanda comprend environ 70 espèces d’orchidées monopodiales (ne développant qu’une seule tige florale), dont beaucoup de croisements et d’hybrides. C’est ainsi que l’on a pu obtenir une grande richesse de coloris sur des fleurs de dimensions variées, pouvant parfois atteindre 13 à 15 cm de diamètre. Leur beauté tient aussi en leur motif délicat, une ponctuation légèrement plus claire des pétales. Rarement parfumée, l’orchidée vanda fleurit à des moment variables en fonction des espèces. Le plus souvent, cette floraison intervient lorsque des nuits fraîches succèdent à des journées plus chaudes. Dans de bonnes conditions, une vanda peut fleurir plusieurs fois dans l’année.

Contrairement aux orchidées phalaenopsis, le feuillage des vanda est plutôt long et étroit, et forme un étui autour de la tige florale, disposé en éventail.

Évitez la culture en pot pour l’orchidée vanda, à moins de lui choisir un contenant très aéré et parfaitement drainant. Dans l’idéal, il faut tenter de reproduire son mode de vie naturel : racines à nu, en suspension. Beaucoup de luminosité et un taux d’humidité suffisant lui seront essentiels pour s’épanouir. Et refleurir !

Comment entretenir l’Orchidée Vanda ?

ExpositionLumière en toute saison
ArrosageDépend du type de culture adoptée
EngraisEngrais pour plantes fleuries
Croissance20cm à 2m
MaladiesPucerons, araignées rouges et cochenilles

Exposition / Emplacement

De la lumière en toute saison : c’est une règle incontournable pour qui veut voir croître et refleurir son orchidée vanda ! À l’intérieur, placez-la à côté d’une fenêtre orientée plein sud. En été, protégez-la des rayons du soleil en couvrant cette fenêtre d’un voilage. Vous pouvez également sortir votre orchidée à la belle saison. Suspendez-la alors à l’ombre d’un arbre ou d’un arbuste offrant un couvert mi-ombré.

Le genre vanda est un peu plus résistant aux températures fraîches. Certaines hybrides peuvent supporter 10°C la nuit, 13°C pour les autres. Le jour, 18 à 30°C (selon les espèces) lui seront nécessaires. Une différence de température entre le jour et la nuit stimulera sa floraison.

On préconise 3 modes de culture avec l’orchidée vanda : la culture en racines nues, la culture en vase, et la culture en panier en fibres de coco. Le pot traditionnel lui convient mal, car il conserve trop l’humidité et n’offre pas un substrat suffisamment aéré.

La culture en racines nues

Les vanda développent des racines aériennes qui lui permettent de s’accrocher aux troncs des arbres dans leur milieu naturel. C’est un mode de culture idéal si vous élevez vos orchidées en serre ou en véranda. Suspendez la plante avec du fil de fer et laissez-la se développer en humidifiant régulièrement ses racines. Cette technique, en plus d’être esthétique, présente l’avantage d’éviter le pourrissement des racines.

La culture en vase

Installer une orchidée vanda dans un vase transparent lui permet de capter la lumière dont elle a besoin tout en bénéficiant d’une bonne hygrométrie. Attention toutefois de ne pas laisser stagner de l’eau au fond du vase, car les racines ne le supportent pas.

La culture en panier de fibres de coco

Utilisez un panier à suspendre que vous aurez percé de quelques trous à l’aide d’un crayon pour améliorer son aération. Installez la plante dans un substrat d’écorces de pin humidifiées et de charbon de bois. Arrosez abondamment et régulièrement les écorces, surtout en période chaude. Cette technique offre à votre orchidée un substrat bien aéré, avec un risque réduit de pourriture racinaire.

Comment arroser l’Orchidée Vanda ?

L’arrosage dépend de la technique de culture adoptée :

  • Racines nues : Faites tremper les racines une fois par semaine en hiver, 3 à 4 fois par semaine en été, dans une eau à température ambiante, pendant 20 minutes. Entre chaque arrosage, brumisez les racines une fois par jour.
  • En vase : Remplissez le vase d’eau à température ambiante jusqu’à ce que les racines soient immergées. Laissez tremper 20 minutes. Videz l’eau, et brumisez les racines entre deux arrosages quand elles sont sèches. Effectuez un arrosage tous les 2 à 3 jours du printemps à l’automne, 1 ou 2 fois par semaine en hiver.
  • En panier de fibres de coco : tous les 2 à 3 jours à la belle saison, 1 à 2 fois par semaine en hiver, arrosez abondamment les écorces. Laissez sécher écorces et racines entre deux arrosages.

Astuce : les racines de l’orchidée vanda sont vertes lorsqu’elles sont gorgées d’eau, argentées lorsqu’elles sont sèches.

Quel engrais utiliser ?

  • En racines nues : fertilisez en vaporisant les racines avec un engrais pour plantes fleuries dosé à 50 %. Renouvelez l’opération toutes les 2 semaines du printemps à l’automne, 1 fois par mois en hiver.
  • En vase : Faites tremper les racines pendant 20 minutes d’un mélange d’eau et d’engrais pour plantes fleuries dosé à 50 %. La fertilisation a lieu tous les 15 jours du printemps à l’automne, une fois par mois en hiver.
  • En panier de fibres de coco : Mélangez un engrais pour plantes fleuries dosé à 50 % à l’eau d’arrosage, 2 fois par mois d’avril à septembre, une fois par mois en automne-hiver.

Soins

L’orchidée vanda supporte plus aisément le manque d’eau que son excès. Si vous devez vous absenter, veillez simplement à ne pas la laisser au soleil, et bassinez ses racines toute la nuit avant votre départ.

Comment le rempoter ?

Si nécessaire, vous pouvez changer le panier de votre orchidée au printemps. Déménagez-la avec délicatesse pour ne pas endommager ses racines.

Multiplication

Vous pouvez prélever les keikis (les « bébés ») de votre orchidée, ou procéder par division de la tige en deux, au niveau où les racines aériennes se développent. Conservez au moins 3 ou 4 racines pour chaque moitié.

Comment tailler l’Orchidée Vanda ?

Couper la tige florale quand toutes les fleurs sont fanées, au-dessus de son point de naissance. Veillez à ne pas abîmer son feuillage.

Maladies et parasites

Pucerons, araignées rouges et cochenilles sont des parasites fréquents de l’orchidée vanda. La pourriture des racines peut survenir en cas d’excès d’eau.

Toxicité

Les orchidées vanda sont non-toxiques.

Quelques espèces d’Orchidée Vanda

Le genre vanda compte plus de 70 espèces, mais les variétés vendues en pépinière sont bien moins nombreuses. Découvrez notamment :

  • La vanda coerulea : l’une des orchidées vanda hybrides les plus appréciées en raison de sa floraison bleu-violet ;
  • La vanda caerulata : à fleurs bleues ;
  • La vanda sanderiana : à grandes fleurs souvent bicolores, comme si on les avait trempées dans la peinture !
  • La vanda teres ; à feuilles cylindriques ;
  • La vanda Fuchs Delight : à fleurs couleur framboise…

Crédit image à la une : @phragmipedium


Avez-vous trouvé cet article utile ?

1 commentaire

Laisser un commentaire