L’Oncidium

photo image oncidium

L’oncidium est l’une des orchidées les plus faciles à cultiver en intérieur. Elle offre une floraison spectaculaire, composée parfois de dizaines de petites fleurs au labelle bien arrondi, réunies sur une seule hampe florale. Parfumées et aux multiples coloris et motifs, elles peuvent apparaître plusieurs fois dans l’année, et vous accompagner durant 1 ou 2 mois. L’orchidée oncidium est assez vigoureuse, à condition de lui offrir les conditions de culture qu’elle affectionne : un haut degré d’humidité sans excès d’eau, une forte luminosité, en évitant le soleil direct en été.

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description de l’Oncidium

  • Nom latin : oncidium
  • Synonymes : orchidée oncidium
  • Famille : Orchidacées
  • Origine : Amérique latine
  • Période de floraison : mai à octobre
  • Couleurs des fleurs : jaune ou brun, blanc, violet, rose…
  • Type de plante : plante à fleur d’intérieur
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques de l’Oncidium

Superbe orchidée à la floraison généreuse, l’oncidium comporte pas moins de 400 espèces différentes. Cette plante épiphyte de la famille des Orchidacées, comme le dendrobium, pousse en de nombreux endroits du globe. Originaire d’Amérique centrale et du sud, on la retrouve aussi bien dans les forêts tropicales que flirtant avec les sommets…

Plutôt vigoureuse, c’est l’orchidée idéale à offrir à un débutant, qui se familiarisera ainsi avec les besoins de cette fleur particulière : une juste dose d’humidité et de soleil, des températures fraîches la nuit, plus chaudes en journée.

De nombreuses espèces comportent un pseudobulbe sur lequel la hampe florale se développe. Après la floraison, un nouveau pseudobulbe prend place petit à petit. La tige florale, de dimensions variées (jusqu’à 1,50-2 m de haut !), porte jusqu’à une centaine de fleurs, parfois abondamment parfumées. L’espèce originale se distingue par ses petites fleurs jaunes, mais les hybridations et les croisements ont donné lieu à un vaste éventail de coloris, du brun au rouge, du mauve au rose, etc. Le labelle de ces fleurs est en général large et arrondi.

Son feuillage élancé peut atteindre 50 cm de hauteur. Il adopte des formes différentes : lancéolé, en éventail, en « oreilles de mule »…

Pas d’arrosage en excès pour cette plante à fleurs, mais une hygrométrie comprise entre 50 et 70 % (selon les espèces). Comme de nombreuses orchidées, elle apprécie peu les déménagements intempestifs, et préfère être laissée un peu à l’étroit dans son pot.

Comment entretenir l’Oncidium ?

ExpositionHiver : ensoleillé
Eté : ombragé
Arrosage1 fois / semaine
EngraisEn période de croissance : un engrais spécial croissance
Pseudobulbe formé : engrais spécial floraison
Croissance1,5m à 2m
MaladiesN/A

Exposition / Emplacement

L’orchidée oncidium a besoin de beaucoup de lumière pour se développer. Placez son pot près d’une fenêtre, directement à la lumière du soleil en hiver. En été, protégez cette fenêtre d’un voilage pour que le soleil ne brûle pas votre plante.

Installez votre oncidium dans un substrat spécial orchidées, enrichi en écorce de pin.

Comment arroser l’Oncidium ?

Une fois par semaine, arrosez abondamment à l’eau non calcaire. Laissez bien l’eau s’égoutter dans la soucoupe, puis videz cette dernière. Les racines ne doivent surtout pas tremper dans l’eau stagnante. Entre deux arrosages, vaporisez une fois la surface du substrat et les racines aériennes. Attention, il ne faut pas vaporiser les feuilles !

Quel engrais utiliser ?

Effectuez un apport d’engrais à faible dose, dilué dans l’eau, tous les deux arrosages en période de croissance jusqu’à l’apparition de la tige florale :

  • En période de croissance : un engrais spécial croissance de type 15-10-15 ;
  • Quand le pseudobulbe est formé : un engrais spécial floraison de type 8-12-24.

Soins

Tout est dans l’équilibre ! Ni trop d’eau, ni pas assez, ni trop de soleil, ni trop d’ombre… trouvez l’emplacement idéal pour votre orchidée et ne la dérangez pas trop souvent. Laissez-la un peu à l’étroit dans son pot. Respectez ses temps de repos après rempotage, multiplication et floraison. Elle devrait vous en être reconnaissante !

Floraison

L’orchidée oncidium est très florigène. Pour profiter le plus longtemps possible de ces superbes grappes fleuries, il vous faut suivre quelques conseils :

  • Après la 1ère floraison, attendez que la hampe florale soit totalement desséchée avant de la couper au-dessus des feuilles. Une nouvelle pousse va se développer à la base du pseudobulbe de la tige florale précédente.
  • Cette nouvelle pousse doit être exposée au maximum à la lumière. Veillez à ce que le feuillage de l’orchidée ne lui fasse pas d’ombre.
  • En été, sortez votre orchidée sur le balcon, la terrasse ou dans votre jardin, afin de lui faire bénéficier d’un maximum de lumière.
  • Après la floraison, respectez un à deux mois de temps de repos pour la plante : interrompez la fertilisation et espacez les arrosages (tous les 10 jours seulement). Maintenez votre orchidée à une température de 15-17°C.
  • Une différence de température entre le jour et la nuit permet de stimuler la floraison de votre orchidée.

Comment le rempoter ?

Il s’effectue tous les 3 ou 4 ans au printemps, dans un pot de même taille ou légèrement plus grand.

Profitez de ce rempotage pour nettoyer la plante de ses racines mortes et feuilles sèches. Supprimez éventuellement un ou deux des plus anciens pseudobulbes. Placez la plante dans un substrat spécial orchidées, riche en écorce de pin. Son rhizome doit être horizontal et ses racines aériennes, enterrées.

Interrompez tout arrosage et fertilisation pendant le mois qui suit. Vaporisez simplement la surface du pot chaque jour.

Multiplication

Divisez les pseudobulbes au moment du rempotage. Si votre orchidée oncidium appartient aux espèces sans pseudobulbe, vous pouvez procéder par division de la touffe.

Comment tailler l’Oncidium ?

La taille se portera uniquement sur la hampe florale fanée, lorsque celle-ci est totalement sèche. Au moment du rempotage, un nettoyage des racines et des feuilles mortes peut également s’imposer.

Maladies et parasites

L’oncidium est une orchidée plutôt résistante aux parasites. Le manque de lumière, l’excès d’eau, la sécheresse ou l’excès de soleil peuvent endommager votre plante.

Toxicité

L’oncidium est une plante non-toxique.

Quelques espèces d’Oncidium

Riche d’environ 400 espèces, l’oncidium se décline sous de nombreuses variétés, avec ou sans pseudobulbes, avec des floraisons aux coloris divers. Quelques exemples :

  • L’oncidium ornithorrhynchum : très nombreuses petites fleurs parfumées, mauves à labelle jaune. Feuilles lancéolées.
  • L’oncidium Sharry Baby ‘Sweet Fragrance’ : Fleurs très parfumées, rouges à labelle mauve. Floraison généreuse, pouvant se produire plusieurs fois dans l’année.
  • L’oncidium sphacelatum : Fleurs à labelle jaune doré et cœur taché de rouge foncé, réparties sur de hautes hampes florales pouvant atteindre 1,50 m de haut.
  • L’oncidium splendidum : Pétales verts tigrés de brun, labelle jaune vif. Fleurit entre la fin de l’automne et le début de l’hiver. Une variété très vigoureuse, accessible aux débutants.

Crédit image à la une : @brandons_orchids


Avez-vous trouvé cet article utile ?

Laisser un commentaire