L’Epiphyllum

photo-epiphyllum-plante-interieur

Cactus tropical originaire d’Amérique centrale et des Antilles, l’épiphyllum est un magnifique Cactacée dépourvu d’épines, dont la floraison spectaculaire a séduit plus d’un jardinier amateur. Il se cultive aisément en intérieur mais peut être placé au jardin si le climat s’y prête. Assez peu exigeant, le cactus orchidée se cultive dans un sol bien drainant et acide. Veillez à bien surveiller la composition de son engrais pour le maintenir en bonne santé.

Description de l’épiphyllum

  • Nom latin : Epiphyllum
  • Synonymes : cactus orchidée, épicactus
  • Famille : Cactacées
  • Origine : Amérique centrale, Antilles
  • Période de floraison : printemps ou été
  • Couleurs des fleurs : blanc, rose, orange, rouge ou bicolore (selon les espèces et les cultivars)
  • Type de plante : succulente
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques de l’épiphyllum

Dans la grande famille des Cactacées, on demande l’épiphyllum ! Ce cactus épiphyte pousse à l’état naturel dans les forêts tropicales d’Amérique centrale et des Antilles, prenant comme support de culture les arbres qui les entourent. Les variétés d’origine offrent une floraison blanche, souvent nocturne. Tout l’art des cultivateurs a consisté à en tirer de nombreux hybrides aux fleurs variées, dont la taille et le coloris suscitent l’admiration de tous.

Parfois désignés sous le nom de phyllocactus, les épiphyllum ne sont pourtant pas des cactus à feuilles. Le cactus orchidée se compose de tiges succulentes aplaties, vertes dans leur jeune âge, tirant vers le gris en vieillissant. Elles peuvent prendre une forme triangulaire. On parle alors de triquètres. Leur bord est ondulé ou dentelé, et leurs aréoles sont dépourvues d’aiguillons. Ces tiges peuvent atteindre 1 m de long.

Ces tiges se ramifient abondamment au fil de leur croissance, pour adopter un port buissonnant, parfois retombant, et quelque peu chaotique…

De nombreux croisements ont permis de créer des variétés à la floraison impressionnante : des fleurs dont la corolle peut parfois atteindre 16 cm de diamètre, apparaissant au printemps ou en été. Les fruits à chair blanche ponctuée de graines noires qui se développent sont comestibles, et s’apparentent au pitaya.

Non rustique, l’épiphyllum supporte difficilement des températures inférieures à 6°C. Il s’épanouit, à la belle saison, dans une atmosphère relativement chaude (au moins 18°C). En hiver, mieux vaut respecter une différence de température entre le jour et la nuit. Choisissez un substrat bien drainé et acide, à la granulométrie irrégulière. Évitez surtout les excès d’eau en hiver, et limitez les apports en azote.

Entretenir l’épiphyllum

ExpositionLumière / Mi-ombre
ArrosagePrintemps - Eté : 1 à 2 fois / semaine
Octobre à mars : pas d'arrosage
Engrais1 fois tous les 15 jours en période de floraison
Un engrais riche en potasse
Croissance1m
MaladiesCochenilles, poux de racines

Exposition / Emplacement

Non rustique et supportant mal les expositions trop directes au soleil, le cactus orchidée se cultive de préférence en serre chaude ou en véranda en hiver, et toujours à mi-ombre.

Durant la période hivernale de repos, la température de la pièce doit être maintenue à 10°C environ. Si vous vivez dans une région ou les hivers sont cléments, vous pouvez laisser votre épiphyllum sur un balcon ou en terrasse.

À l’arrivée des beaux jours, et pour profiter de sa superbe floraison, vous pourrez déplacer votre épiphyllum dans une pièce de la maison bien lumineuse, ou même dans votre jardin, à l’ombre d’un arbre, lorsque tout risque de gel est passé.

Choisissez-lui un substrat bien drainé et acide, composé d’un quart de terre de bruyère, un quart de tourbe blonde, un quart de terreau d’écorce et un quart de sable grossier.

Arrosage

Au printemps et en été : arrosez une à deux fois par semaine ;

D’octobre à mars : interrompez tout arrosage, à moins que vous ne cultiviez votre épiphyllum en serre tropicale. Dans ce cas, des arrosages ponctuels seront nécessaires.

Engrais

Dès l’apparition des premiers boutons floraux, mélangez un engrais riche en potasse – de l’engrais pour tomates, par exemple- à l’eau d’arrosage, à raison d’une fois tous les 15 jours. Le dosage d’engrais ne doit jamais contenir plus de 10 % d’azote.

Interrompez cet apport après la floraison pour laisser votre cactus se reposer.

Soins

L’épiphyllum peut parfois développer des racines aériennes au niveau de ses tiges. C’est le signe que son substrat n’est pas adapté, ou trop ancien : la plante cherche comme elle peut le moyen de puiser de l’humidité ailleurs que dans son sol.

Rempotage

Rempotez votre jeune épiphyllum tous les ans, tous les 4 ou 5 ans pour un sujet adulte. Une fois installé dans son nouveau po, attendez 8 jours avant de l’arroser, et privilégiez de petites quantités d’eau durant le mois suivant le rempotage.

Multiplication

Pour obtenir de nouveaux individus, vous pouvez réaliser un bouturage des tiges en juin ou en juillet. Prélevez une tige saine que vous laisserez sécher quelques jours avant de replanter dans un mélange composé d’un quart de terreau pour trois quarts de sable de rivière.

Il est également possible de semer des graines d’épiphyllum, dans une mini serre chauffante, au printemps. Attention, avec cette méthode, les pousses de cactus orchidée ne fleuriront qu’au bout de 5 ans.

Taille / Croissance

En été, en-dehors de la période de floraison, supprimez régulièrement les tiges fanées ou tachées à l’aide d’un sécateur que vous aurez pris soin de désinfecter au préalable.

Maladies et parasites

Comme tous les Cactacées, les épiphyllum sont sensibles aux attaques de cochenilles et de poux des racines. Supprimez-les avec un tampon imbibé d’alcool à brûler.

Des tiges qui noircissent peuvent évoquer un champignon. Traitez avec un fongicide et supprimez la partie de la plante atteinte. L’excès d’azote dans les apports en engrais peut expliquer l’apparition de champignons.

Toxicité

L’épiphyllum est non toxique pour les êtres humains comme les animaux de compagnie.

Quelques espèces d’épiphyllum

L’epiphyllum compte une vingtaine d’espèces dans son milieu naturel, et de très nombreux cultivars. Parmi lesquels :

  • L’épiphyllum King Midas, à la floraison orange ;
  • L’épiphyllum anguliger, aux tiges découpées poussant en zig-zag, à la floraison nocturne blanche ou jaune pâle ;
  • L’épiphyllum oxypetalum, aux énormes fleurs blanches nocturnes ;
  • L’épiphyllum crenatum, à fleurs jaune pâle à rouge.

L’épiphyllum comprend également une vaste déclinaison d’hybrides, dont les fleurs adoptent des coloris beaucoup plus vifs et sont souvent de très grande taille. Ce sont ces hybrides qui ont reçu le surnom de cactus orchidée.

Le cactus orchidée est fréquemment confondu avec l’hatiora, ou cactus de Pâques, et le schlumbergera, ou cactus de noël. Le premier se différencie par ses tiges plus rondes et une floraison en étoile, tandis que le second offre des articles de taille plus réduite, et une floraison en trompette.

Crédit image à la une : @letsflowers

Laisser un commentaire