Le Bonsaï érable du Japon

photo-erable-du-japon-acer-palmatum

L’érable du Japon, également connu sous son nom latin acer palmatum, est un petit arbre venu d’Extrême-Orient qui fascine par le flamboiement de son feuillage automnal. Ses feuilles caduques et palmées, dotées de 5 pointes, le distinguent des autres espèces d’érable. Sous forme de bonsaï, l’érable du Japon offre de très bons résultats, à condition de lui apporter des soins adaptés et une taille judicieuse.

Description du Bonsaï Erable du Japon

  • Nom latin : acer palmatum
  • Synonymes : érable palmé du Japon, érable palmé
  • Famille : Acéracées
  • Origine : Japon, Chine, Corée
  • Type de plante : arbre
  • Type de végétation : pérenne
  • Type de feuillage : caduc

Caractéristiques du Bonsaï Erable du Japon

Le bonsaï érable du Japon est issu de la grande famille des Acéracées, qui compte pas moins de 200 espèces d’arbres et arbustes à feuilles caduques.
La couleur des feuilles du bonsaï acer palmatum varie en fonction des espèces. On considère généralement que les individus présentant un feuillage vert en été sont plus résistants que les variétés à feuillage rouge. Les feuilles de ce petit arbre présentent 5 lobes pointus à l’extrémité.

Les fleurs et les fruits de ce bonsaï sont assez anecdotiques. En automne, de petites baies rouge-brun apparaissent deux par deux, se confondant souvent avec son feuillage.
L’intérêt de l’érable du Japon est qu’il se plie aisément aux techniques du bonsaï. Les bonzaïstes apprécient tout autant la couleur ardente de son feuillage que la structure de ses branches. Dans un sol frais et légèrement acide, exposé à mi-ombre ou en plein soleil selon les saisons, l’acer palmatum s’épanouira pleinement.

Comment entretenir le Bonsaï Erable du Japon ?

ExpositionMi-ombre sauf au printemps / automne
ArrosageSoutenu
EngraisChaque mois sauf Juillet et Août
Engrais organique spécial bonzaï
CroissanceN/A
MaladiesPucerons

Exposition / Emplacement

Sauf au printemps ou à l’automne où l’on pourra le poser en pleine lumière, le bonsaï érable du Japon apprécie les situations mi-ombrées. Assez rustique, il supporte les températures négatives jusqu’à -10°C, et résiste à la chaleur (jusqu’à 30°C en été).

Comment arroser le Bonsaï Erable du Japon ?

L’arrosage de ce bonsaï doit être soutenu car son substrat doit toujours rester frais, surtout au printemps.

Quel engrais utiliser ?

Les jeunes arbustes ont besoin d’un apport en engrais organique spécial bonzaï dès l’apparition des premiers bourgeons, au printemps. La fertilisation peut être plus tardive chez les acer palmatum adultes.
En période de végétation, il faut nourrir votre bonsaï chaque mois, sauf en juillet et en août où vous interromprez tout apport.

Soins

Il est possible de mettre en forme votre bonzaï acer palmatum par ligaturage : les fils sont alors posés en juin et retirés en août. Évitez de ligaturer votre bonzaï en hiver, car ses branches, plus fragiles, risquent de rompre.

Comment le rempoter ?

Il s’effectue tous les ans chez les jeunes bonsaï érables du Japon, tous les deux ans chez les sujets adultes, et au printemps. Préparez un mélange composé de 50 % d’akadama (substrat neutre), de 10 % de kanuma (terre argileuse légèrement acide) et de 40 % de pouzzolane.

Réalisez une taille importante sur le pain racinaire du bonzaï afin de favoriser sa croissance.

Multiplication

3 méthodes de multiplication sont possibles :

  • Le bouturage de juin, qui nécessite de sélectionner une bouture d’1 cm de diamètre au maximum ;
  • Le marcottage ;
  • Le semis.

Comment tailler le Bonsaï Erable du Japon ?

Le travail des entrenœuds s’effectue durant toute la phase végétative, et doit être particulièrement précis si vous désirez éviter des entrenœuds trop longs.
La défoliation de l’arbre se réalise en juin, sous certaines conditions : toujours sur un individu en bonne santé, jamais deux années de suite ou l’année d’un rempotage, et jamais sur les espèces à feuillage estival rouge, trop fragiles.

La taille de structure se réalise de préférence en automne, juste après la chute des feuilles, ou durant la semi-dormance estivale pour les arbres exposés en hiver.
Sauf pour l’érable de Burger (érable trident ou Acer buergerianum), la croissance d’un bonzaï érable du Japon est assez lente.

Maladies et parasites

Le bonsaï érable du Japon peut être sensible aux pucerons, que vous éliminerez avec du savon noir, et à la verticiliose. Cette maladie provoque un dessèchement progressif de l’individu. Il faut alors désinfecter le sol et éviter de poursuivre la culture d’un arbre contaminé.
Des sujets sains et cultivés dans de bonnes conditions développent toutefois rarement cette affection.

Toxicité

Le bonsaï acer palmatum est non toxique.

Quelques espèces de Bonsaï Erable du Japon

En culture de bonsaï, quelques variétés sont à privilégier :

  • l’acer palmatum Arakawa;
  • l’acer palmatum Deshojo;
  • l’acer palmatum Seigen;
  • l’acer palmatum Kiyohime;
  • l’acer palmatum Shishigashira, ou encore l’acer palmatum Kashima
  • l’acer palmatum Deshojo est une variété particulièrement intéressante : passant du rouge ou vert en période végétative, ses feuilles retrouvent leur flamboyance en automne. C’est une espèce très rustique (jusqu’à -22°C), au port buissonnant.

Crédit image à la une : Pinterest

Laisser un commentaire