Le Peperomia

photo-peperomia-plante-interieur

Le pépéromia, ou peperomia en latin, est une plante tropicale venue d’Amérique du sud. Vous vous laisserez facilement séduire par son feuillage hautement décoratif et sa charmante floraison en épi. Assez facile à cultiver en intérieur, il suffit de lui apporter toute la lumière et l’humidité dont elle a besoin, en le préservant des excès d’eau et de soleil.

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description du Peperomia

  • Nom latin : peperomia
  • Synonymes : pépéromia, pépéromie, canne d’aveugle
  • Famille : Pipéracées
  • Origine : Amérique latine, Antilles
  • Période de floraison : septembre ou toute l’année
  • Couleurs des fleurs : blanc, verdâtre
  • Type de plante : plante d’intérieur
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques du Peperomia

Le peperomia est une plante tropicale de la famille des Pipéracées, se développant à l’état naturel dans les forêts humides d’Amérique du sud et des Antilles. C’est aussi une ravissante plante d’intérieur à feuillage ornemental, dont la floraison, bien que discrète pour la plupart des espèces, peut se produire toute l’année.

Le pépéromie peut être grimpant ou rampant. Dans tous les cas, sa croissance lente ne lui permet guère d’atteindre plus d’1 m de hauteur. Il est habillé d’un feuillage persistant, souvent en forme de cœur, mais aussi ovale, arrondi, gaufré ou ondulé, aux dimensions et aux coloris divers : vert foncé, vert vif, vert bordé de pourpre, vert argenté rayé de vert foncé, etc. Ces feuilles se rattachent à un pétiole qui peut être rouge, et à une tige rouge, verte, ou tachetée. Ce feuillage parfois succulent s’épanouit en touffe, en rosette, ou en port rampant.

Au moment de la floraison, de courts épis blancs, crème ou verdâtres, se dressent à la façon d’un panicule. Chez l’espèce caperata, la forme recourbée de ces épis lui a valu le surnom de « canne d’aveugle ».

Une juste dose d’humidité et beaucoup de lumière sans soleil direct aideront votre pépéromia à s’épanouir. Méfiez-vous cependant des excès d’eau : le pourrissement des racines est une cause fréquente de mortalité chez ces plantes tropicales. Un bon drainage lui sera bénéfique.

Comment entretenir le Peperomia ?

ExpositionBeaucoup de lumière
Eté : mi-ombre
ArrosageModéré. Laisser sécher entre 2 arrosages
EngraisMai à septembre : 1 fois / mois
Engrais liquide semi-concentré
CroissanceMaximum 1m
MaladiesAraignées rouges, oedème, déshydratation

Exposition / Emplacement

Si le pépéromia apprécie de recevoir beaucoup de lumière, celle-ci doit rester douce. Évitez les expositions directes à un soleil trop fort. Mieux vaut un emplacement près d’une fenêtre à exposition est ou ouest. La luminosité doit être plus forte en hiver. À la belle saison, vous pouvez le placer à la mi-ombre.

Choisissez-lui un pot pas trop grand, car il aime se sentir à l’étroit. Remplissez-le d’un substrat léger et bien drainé, composé à 2/3 de terreau, et à 1/3 de sable. Ménagez au fond du pot une couche de drainage faite de billes d’argile ou de gravier.

Comment arroser le Peperomia ?

Pas trop d’eau pour le peperomia, mais un bon niveau d’humidité qui lui permettra de retrouver les conditions de son milieu naturel. L’eau stagnante provoque le pourrissement des racines et la mort de la plante.

Arrosez modérément, et laissez bien sécher son terreau entre deux arrosages. Vaporisez régulièrement la plante, surtout en hiver, et éloignez-la des courants d’air et des appareils de chauffage. Toutefois, le peperomia tolère assez bien les périodes de sécheresse.

Quel engrais utiliser ?

Tout comme l’eau, un excès d’engrais peut endommager votre plante. Respectez bien les dosages et les périodes de fertilisation :

  • Une fois par mois, de mai à septembre ;
  • Avec en engrais liquide semi-concentré, riche en azote.

Soins

  • Utilisez une eau d’arrosage à température ambiante, en la laissant tiédir dans l’arrosoir.
  • Certaines espèces à feuillage gaufré et duveteux sont particulièrement sensibles au pourrissement. Évitez d’arroser leurs feuilles : mieux vaut procéder en remplissant leur soucoupe.

Comment le rempoter ?

Les jeunes sujets peuvent être rempotés chaque année, en avril, dans un terreau de bonne qualité. Devenu adulte, le pépéromia peut rester dans le même pot jusqu’à la fin de sa vie. Si nécessaire, vous pouvez effectuer un rempotage tous les 3 ans. Dans tous les cas, il supportera difficilement d’être installé dans un pot trop grand.

Multiplication

Vous pouvez obtenir de nouveaux plants par semis, entre 18 et 25°C, par bouturage des tiges ou des feuilles, ou par division de la touffe.

Comment tailler le Peperomia ?

Le peperomia est une plante à croissance lente, à la vie relativement courte.

  • Coupez les hampes florales au plus court après floraison, supprimez les feuilles lorsqu’elles sont sèches et/ou jaunies.
  • Vous pouvez rabattre votre peperomia rampant au printemps.
  • Vous stimulerez la ramification des espèces à croissance verticale en pinçant leurs pousses au printemps et en été.

Maladies et parasites

  • Les araignées rouges : ces acariens ne supportant pas l’humidité, vous devez bassiner votre pépéromia et augmenter le niveau d’humidité ambiante pour enrayer toute invasion.
  • L’œdème : cette maladie provoque la formation de cloques à la surface des feuilles. Diminuez dans ce cas les arrosages et l’hygrométrie.
  • Déshydratation : si les feuilles de votre plante tropicale deviennent transparentes, augmentez un peu les apports en eau.

Toxicité

Le pépéromia n’est pas toxique.

Quelques espèces de Peperomia

Plus de 1000 espèces composent le genre peperomia, parmi lesquelles :

  • Le peperomia caperata ou « canne d’aveugle », ainsi baptisé à cause de la forme particulière de ses épis floraux blancs. La variété Luna Red offre des tiges et feuilles rouge foncé, tandis que la variété Rosso présente des feuilles pointues ;
  • Le peperomia polybotrya : à larges feuilles vert vif et épis floraux blancs ;
  • Le peperomia marmorata : aux feuilles striées d’argenté et aux nervures crevassées ;
  • Le peperomia glabella : dont les petites feuilles rappellent celles du troène ;
  • Le peperomia clusiifolia : à feuilles vert vif et bien lisses ;
  • Le peperomia obtusifolia ou pourpier des bois : à feuilles épaisses, ovales ou arrondies, d’un vert foncé à bordure pourpre ;
  • Le peperomia sandersii (pépéromie de Sanders) : à larges feuilles épaisses et ovales, gris argenté rayées de vert foncé. Les pétioles sont fréquemment rouges.

Crédit image à la une : @plantlively


Avez-vous trouvé cet article utile ?

Laisser un commentaire