Le Lierre

lierre intérieur photo image

Incontournable des murs et murets, le lierre est souvent perçu comme une plante envahissante. Et pour cause : le lierre, ou Hedera en latin, grandit très rapidement, s’agrippe partout et présente une vigueur exceptionnelle. Il peut donc parfois être difficile de le dompter… Mais il serait dommage de ne pas lui réserver une place au jardin. En effet, les fleurs du lierre attirent une multitude d’abeilles et autres insectes pollinisateurs. Sans compter son feuillage décoratif.

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description du Lierre

  • Nom latin : Hedera
  • Synonymes : Lierre commun, Lierre grimpant, Lierre des poètes
  • Famille : Araliacées
  • Origine : Europe
  • Période de floraison : d’octobre à novembre
  • Couleur des fleurs : jaune, vert
  • Type de plante : plante à feuillage décoratif
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques du Lierre

Le lierre peut être rampant ou grimpant, à l’image de l’Hedera helix, une des variétés de lierre les plus communes. Sur ses tiges, la plante produit des sortes de « crampons » afin de s’accrocher au support au fur et à mesure. L’Hedera pousse volontiers sur les arbres (sans les parasiter), sur un mur, une clôture et même sur du béton ! Son feuillage persistant peut être vert foncé uni ou panaché.

En automne, d’octobre à novembre, le lierre grimpant produit des fleurs blanches ou jaunes verdâtres, regroupées en ombelles. Tout au long de l’année, le lierre est précieux pour les oiseaux : ses feuilles constituent un refuge dense et ses fruits, qui apparaissent à la fin de l’hiver/début du printemps, sont une réserve importante de nourriture.

Comment entretenir le Lierre ?

ExpositionEn pot : lumineuse sans contact direct du soleil
ArrosageRégulier
EngraisMars à Septembre, engrais liquide tous les 15 jours
TailleN/A
MaladiesPucerons, cochenilles farineuses, araignées rouges

Exposition / Emplacement

Très rustique, le lierre est le plus souvent planté au jardin, dans un coin ombragé. Peu regardant sur la qualité du sol, il s’accommode des sols argileux, calcaires et caillouteux. Mais saviez-vous qu’il existe également des lierres d’intérieur à petit développement ? Certaines espèces peuvent très bien se cultiver en extérieur comme en intérieur. Placez alors le pot dans une véranda ou autre pièce lumineuse mais éloigné d’une vitre et de l’exposition directe au soleil.

Comment arroser le lierre ?

Le lierre aime l’humidité. Au jardin, il se contentera des arrosages naturels de la pluie. En été, pendant les fortes chaleurs, le sol doit rester légèrement humide.

Les lierres cultivés en pot, quant à eux, ont besoin d’un arrosage régulier pendant la première année de plantation et tout l’été.

Quel engrais utiliser ?

L’apport d’engrais n’est pas indispensable mais peut booster la croissance de votre lierre. De mars à septembre, apportez de l’engrais liquide tous les 15 jours.

Soins

Très facile d’entretien, le lierre grimpant ne demande rien d’autre qu’un support auquel il pourra s’accrocher. Si vous n’avez pas de support naturel, confectionnez-lui un treillage ou une grille contre lequel il se développera et s’étalera.

Comment le rempoter ?

Si vous cultivez un lierre en pot, vous devrez le rempoter tous les ans car sa croissance est rapide et les racines envahissent rapidement le contenant. Rempotez jusqu’à ce que le lierre atteigne sa maturité (qui se traduit par la fructification).

Comment le multiplier ?

La meilleure méthode pour multiplier le lierre est le marcottage. Sélectionnez un rameau d’environ 10 cm, sans le couper du pied-mère. Retirez les feuilles sur environ 7-8 cm. Préparez un pot que vous remplirez d’un mélange de sable fin et de terreau. Disposez la partie dégarnie du rameau dans le pot et recouvrez-la de terre. Tassez et arrosez copieusement. Lorsque les rameaux auront bien pris racine, coupez-les du pied-mère.

Comment tailler le Lierre ?

Pour éviter qu’il ne deviennent trop envahissant, taillez le lierre grimpant régulièrement. Au début du printemps, raccourcissez les tiges qui se sont développées pendant l’hiver. Refaites une taille au mois d’août.

Maladies et parasites

Le lierre est sensible à la sécheresse et au vent sec. Ses feuilles peuvent alors se dessécher. Faites également attention aux attaques de pucerons, d’araignées rouges et de cochenilles farineuses.

Toxicité

Les feuilles et les fruits du lierre sont toxiques pour l’homme et certains animaux.

Quelques espèces de Lierre

  • Hedera helix ou lierre grimpant : feuilles vert foncé, rustique, floraison en automne, jusqu’à 10 m de hauteur ;
  • Hedera hibernica ou lierre d’Irlande : feuillage veiné de blanc, très résistant à la sécheresse ;
  • Hedera canariensis ou lierre des Canaries : feuillage panaché, craint le gel, de 6 à 10 m de hauteur.

Crédit image à la une : @mamzlc_deco_


Avez-vous trouvé cet article utile ?

1 commentaire

Laisser un commentaire