Le Chlorophytum

photo-chlorophytum-plante-interieur

Si vous êtes à la recherche d’une plante d’intérieur résistante, facile d’entretien et élégante, vous ne pourrez qu’apprécier le chlorophytum. Cette plante, dont le nom latin est chlorophytum comosum, possède un magnifique feuillage panaché et forme de longs rubans en guise de feuilles. Le chlorophytum est donc très gracieux et supporte très bien la culture en intérieur.

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description  du Chlorophytum

  • Nom latin : Chlorophytum comosum
  • Synonymes : Plante araignée, phalangère, chlorophytum chevelu
  • Famille : Liliacées
  • Origine : Afrique du Sud
  • Période de floraison : printemps-été
  • Couleur des fleurs : blanc
  • Type de plante : plante d’intérieur
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques du Chlorophytum

Le chlorophytum, également appelé plante araignée, phalangère ou encore chlorophytum chevelu, appartient à la famille des liliacées. C’est une plante vivace au feuillage persistant qui pousse en Afrique du Sud. Le chlorophytum a l’avantage d’être très tolérant en matière d’arrosage et de soins. Il convient très bien aux jardiniers débutants ou à ceux qui n’ont pas beaucoup de temps.

De plus, la phalangère est une plante dépolluante qui élimine le monoxyde de carbone, le xylène et le benzène. Au printemps et en été, elle offre de jolies fleurs blanches en forme d’étoile. Le chlorophytum a décidément tout pour plaire !

pub

Comment entretenir le Chlorophytum ?

ExpositionLumière vive sans soleil direct
ArrosageRégulier mais modéré
EngraisDu printemps à l'automne : 2 fois / mois
Engrais liquide pour plantes vertes
Croissance15 à 60cm
MaladiesRésistante

Exposition / Emplacement

Le chlorophytum est une plante gélive qui a besoin d’une température comprise entre 7°C et 18°C. C’est pourquoi elle n’est pas souvent cultivée en pleine terre dans le jardin mais plutôt en intérieur. La plante araignée a besoin d’une lumière vive mais sans soleil direct. Elle peut également se plaire à l’ombre mais plus elle bénéficiera de lumière, plus son feuillage sera éclatant. Placez votre pot près d’une fenêtre ou dans une salle de bain lumineuse. Le chlorophytum apprécie aussi l’humidité et ne doit pas être installé à côté d’une source de chaleur.

Comment arroser le Chlorophytum ?

Le chlorophytum a la capacité de stocker l’eau grâce à ses racines. Pour éviter de les noyer et de détremper le substrat, contentez-vous d’un arrosage régulier mais modéré. Au printemps et en été, maintenez simplement le terreau humide. L’hiver, réduisez l’apport en eau de façon à ce que le sol soit sec en surface entre 2 arrosages. Veillez à ne pas laisser d’eau stagner dans la soucoupe.

Quel engrais utiliser ?

Il peut être intéressant d’apporter de l’engrais à votre chlorophytum du début du printemps jusqu’à l’automne, à raison de 2 fois par mois. Choisissez de préférence un engrais liquide pour plantes vertes. Stoppez ensuite tout apport d’engrais en hiver.

Soins

Le chlorophytum est une plante robuste qui accepte qu’on la délaisse quelques jours. Toutefois, pour que son feuillage reste éclatant et pour éviter le dessèchement, vaporisez régulièrement les feuilles avec une eau non calcaire. En été, vous pouvez sortir le pot dans le jardin pour renforcer la couleur verte du feuillage.

Comment le rempoter ?

La phalangère est une plante à la croissance rapide qui peut vite se retrouver à l’étroit dans son pot. Dès que les racines ressortent par le trou d’évacuation d’eau du pot, rempotez votre chlorophytum. Le rempotage s’effectue généralement une fois par an. Placez au fond du nouveau pot des billes d’argile et remplissez-le de terre bien drainée. Installez votre motte, recouvrez de terreau puis arrosez.

Multiplication

Le chlorophytum produit de longs stolons sur lesquels se développent de petites plantules. Ces dernières s’enracinent naturellement mais peuvent être séparées de la plante mère pour être replantées dans des pots individuels. Pour cette technique, vous devez attendre que les plantules aient suffisamment grandies pour être détachées de la plante mère. Sans les séparer, installez-les dans des pots et patientez 1 mois et demi avant de les séparer complètement.

Vous pouvez également procéder par division de la touffe lors du rempotage de la plante, au printemps. Séparez alors la touffe en plu-sieurs éclats et replantez-les dans des pots.

Comment tailler le Chlorophytum ?

Le chlorophytum ne nécessite pas de taille particulière. Supprimez simplement les feuilles mortes.

Maladies et parasites

Le chlorophytum est rarement attaqué par des ravageurs. Surveillez surtout le feuillage : s’il est pâle, c’est qu’il manque de lumière. S’il s’assèche et jaunit, il manque d’engrais et/ou d’humidité.

Toxicité

La plante peut être toxique pour les chats. Éloignez donc le pot des animaux de compagnie.

Quelques espèces de Chlorophytum

  • Chlorophytum comosum « Vittatum » : feuilles de couleur blanc/crème, rubans longs de 15 cm à 30 cm ;
  • Chlorophytum comosum « Bonnie » : feuillage panaché s’enroulant sur lui-même.
  • Chlorophytum comosum « Variegatum » : rubans de couleur vert et crème.

Crédit image à la une : @thomas.home.garden.inspiration


Avez-vous trouvé cet article utile ?

2 commentaires

    • Bonjour,

      Si les feuilles de votre plante sont collantes, cela veut dire qu’elle subit certainement une invasion de pucerons. Ceux-ci se nourrissent de la sève des plantes qu’ils rejettent ensuite sous forme de « miellat », une substance poisseuse et collante. Pour vous en débarrasser, nettoyez chaque feuille de votre plante avec de l’eau savonneuse pour enlever le miellat puis tamponnez les avec un coton imbibé d’alcool pour dissuader les pucerons de revenir.

      Bon courage 🙂

Laisser un commentaire