Le Schefflera

photo-schefflera-plante-interieur

Originaire des régions tropicales d’Asie du sud-est, d’Amérique centrale et du Pacifique, le schefflera, ou arbre-parapluie, est un arbuste ornemental qui a tout naturellement trouvé sa place dans nos intérieurs. Assez facile d’entretien, cette plante vivace réclame un sol riche et bien drainé, une bonne humidité ambiante sans excès d’eau, et beaucoup de lumière, même s’il tolère la mi-ombre. Gare aux coups de froid pour cet arbre gélif !

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description du Schefflera

  • Nom latin : schefflera
  • Synonymes : schefflera, brassaia arboricola, arbre-ombrelle, arbre-parapluie
  • Famille : Araliacées
  • Origine : Australie, Amérique centrale, Chine, Inde, Japon
  • Période de floraison : printemps
  • Couleurs des fleurs : rouge
  • Type de plante : plante à feuillage ornemental
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques du Schefflera

Issu de la famille des Araliacées (des lierres), le schefflera est un arbuste tropical s’épanouissant dans les zones humides et chaudes du globe. Dans son milieu naturel, il peut atteindre 30 m de hauteur, mais cultivé en pot, il mesurera difficilement plus de 3 m. De bonnes conditions lui offriront une longue vie : jusqu’à 12 ans.

Son excellente adaptation à nos maisons en fait une plante d’intérieur des plus appréciées. Son feuillage décoratif, son joli port arbustif et buissonnant, et sa vigueur certaine font une grande part de ses atouts.

Déployées au bout d’une longue tige, ses feuilles luisantes sont divisées en 5 à 14 folioles. Au printemps, une floraison rouge de petites fleurs discrètes apparaît : elle est toutefois très rare chez les sujets cultivés en intérieur.

Les plus petites variétés peuvent entrer dans la composition d’un massif de plantes vertes en bac. Les grands sujets réclament un espace beaucoup plus important, et doivent donc être isolés, dans un pot de plus en plus grand au fil des rempotages. L’arbre-ombrelle s’adapte également à l’art du bonsaï.

Il s’épanouit dans des ambiances chaudes et humides, si possibles très lumineuses même s’il tolère bien la mi-ombre. Les chocs thermiques et l’eau stagnante peuvent lui être fatals : offrez-lui un terreau bien drainant, un bon niveau d’hygrométrie, et une chaleur constante.

Comment entretenir le Schefflera ?

ExpositionLumière, mi-ombre
ArrosageRégulier mais peu abondant
Automne - hiver : espacé
EngraisAnnée du rempotage : engrais à diffusion lente
Année sans rempotage : engrais liquide pour plantes vertes
CroissanceMaximum 3m
MaladiesAraignées rouges, cochenilles, pucerons

Exposition / Emplacement

Le schefflera se plaît tout particulièrement dans les pièces lumineuses, mais vous pouvez également l’installer dans un lieu où la lumière est moins vive, ou à mi-ombre. Évitez de l’exposer trop longtemps au soleil direct.

Plante tropicale, il aime les atmosphères suffisamment chaudes et humides : une pièce chauffée entre 16 et 22°C en toute saison, avec un bon taux d’hygrométrie, lui conviendra parfaitement. En hiver, il peut tolérer des températures de 10°C, mais ses feuilles risquent de tomber.

Offrez-lui un sol légèrement acide, riche et bien drainé : 1/3 de terreau fibreux, 1/3 de tourbe moyenne d’écorce ou de feuille, 1/3 de perlite fine ou de sable grossier. À défaut, mélangez ¾ de terreau à ¼ de terre de bruyère.

Une fois installé, évitez de le déplacer trop fréquemment, et maintenez-le à température constante. Vous pourrez le sortir en été, en lui choisissant une situation à mi-ombre.

Comment arroser le Schefflera ?

L’arrosage doit être régulier mais pas trop abondant, avec une eau à température ambiante. Attendez que sa terre sèche pour arroser de nouveau.

En automne et en hiver, espacez les arrosages : ils ne doivent intervenir que pour éviter que la terre sèche totalement. Toutefois, dans une pièce bien chauffée, continuez à arroser sans noyer la plante.

Quel engrais utiliser ?

  • L’année du rempotage : incorporez un engrais à diffusion lente au moment du changement de pot, au printemps ;
  • Les années sans rempotage : tous les 15 jours d’avril à septembre, mélangez un engrais liquide pour plantes vertes à l’eau d’arrosage.

Soins

L’arbre-parapluie a besoin d’un bon taux d’hygrométrie :

  • Brumisez son feuillage pour prévenir leur dessèchement ;
  • Nettoyez ses feuilles avec une éponge humide, toutes les 2 semaines environ. Un mélange eau-bière contribuera à faire briller son feuillage.

Comment le rempoter ?

Le rempotage a lieu tous les 2 ou 3 ans, dans un pot plus grand dans lequel les racines pourront se développer. Augmentez progressivement la taille de son pot au fil des rempotages. Ménagez une couche de drainage au fond du pot avant d’y verser son terreau.

Profitez de ce rempotage pour éliminer les racines mortes ou abîmées avec un sécateur. Arrosez copieusement le schefflera rempoté, et placez-le à la lumière.

Multiplication

Réalisez un bouturage des feuilles entre mai et juillet, ou un marcottage aérien chez les sujets dégarnis à la base. Le semis est une opération plus compliquée : il s’effectue dans une mini-serre chauffante, à une température de 22°C.

Comment tailler le Schefflera ?

  • Au début du printemps : taillez les jeunes sujets pour stimuler la ramification et lui permettre de développer un port arbustif ;
  • Taillez-le dès qu’il dépasse 1 m de hauteur ;
  • En automne : réalisez une taille sévère si vous constatez que votre schefflera arboricola se dégarnit à la base.

Maladies et parasites

Le schefflera est un arbuste plutôt vigoureux et résistant. Un excès d’eau, un manque de lumière ou un refroidissement peuvent toutefois menacer sa santé.

Il peut aussi devenir la proie des cochenilles farineuses. Éliminez-les avec un tampon imbibé d’alcool à brûler.

Quand l’air est trop sec, les araignées rouges peuvent s’installer. Augmentez son niveau d’hygrométrie en bassinant votre arbuste, en remplissant sa soucoupe d’eau, ou en la remplissant de billes d’argile humidifiées.

En cas d’attaque de pucerons, lavez votre plante avec un mélange d’eau et de savon noir.

Toxicité

Le schefflera est potentiellement toxique pour les animaux de compagnie vivant à l’intérieur, notamment les chiens, chats et les lapins. L’intoxication se manifeste par des troubles digestifs, qui peuvent être mortels pour le lapin.

Quelques espèces de Schefflera

Le genre schefflera compte environ 150 espèces pour 900 variétés :

  • Le schefflera arboricola (espèce-type) : il présente un feuillage vernissé et uni, vert foncé, et peut atteindre 2 m de hauteur. La variété ‘variegata’ développe des feuilles blanches mêlées à un feuillage vert, la variété ‘Dalton’ se pare de feuilles vertes panachées de jaune.
  • Le schefflera arboricola (espèce-type) : il offre un feuillage uni vert foncé, et peut atteindre 2 à 3 m de hauteur. Les variétés ‘Charlotte’, ‘Mélanie’ ou ‘Trinetta’ disposent d’un feuillage panaché de blanc, de blanc crème, ou ivoire uni.
  • Le schefflera elegantissima (faux aralia, espèce-type) : son feuillage est couleur bronze ou vert foncé touché de rouge, et finement découpé. Chaque tige porte une dizaine de folioles dentelées.

Crédit image à la une : @namoo_la


Avez-vous trouvé cet article utile ?

2 commentaires

Laisser un commentaire