La Cordyline

cordyline, entretien, arrosage, exposition

La cordyline, dont elle porte le nom latin, est une plante vivace de la famille des Agavacées. Les arbustes et petits arbres du genre cordyline sont reconnaissables à leur allure de palmiers. Originaires d’Asie du Sud-Est, de Nouvelle-Zélande ou du Pacifique selon les variétés, les cordylines se cultivent très bien en pot dans nos régions. Il convient seulement de bien les abriter du froid et des courants d’air car elles sont un peu frileuses…

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description de la Cordyline

  • Nom latin : Cordyline
  • Synonymes : Dracaena
  • Famille : Agavacées
  • Origine : Asie tropicale, Nouvelle-Zélande ou Australie
  • Période de floraison : de juillet à août
  • Couleur des fleurs : blanc
  • Type de plante : arbuste à feuillage décoratif
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques de la Cordyline

Avec son apparence de palmier et son feuillage décoratif, la cordyline est un petit arbuste aussi bien apprécié dans le jardin que dans la maison. Poussant sous un climat chaud et sec dans ses régions d’origine, la cordyline a donc besoin de chaleur lorsqu’elle est cultivée dans nos régions. Dans de bonnes conditions de culture, la plante peut atteindre 6 à 10 m de hauteur dans le jardin.

En intérieur, sa croissance est beaucoup plus lente. La cordyline possède une longue durée de vie et vous offrira un feuillage de plus en plus beau au fil des années. Cultivée en pleine terre, la plante peut produire de jolies fleurs blanches (la floraison est plus rare en intérieur).

Comment entretenir la Cordyline ?

ExpositionLumineuse sans soleil direct
ArrosageEté : 2 fois / semaine
Hiver : tous les 10 jours
EngraisPrintemps - Eté : engrais liquide tous les 15 jours
Taille0,16 à 10m
MaladiesCochenilles et araignées rouges

Exposition / Emplacement

D’une manière générale, la croissance de la cordyline est ralentie en-dessous des 14°C. Mais certaines espèces, comme la cordyline australis, sont capables de résister à de courtes gelées. Faites surtout attention aux courants d’air et offrez à votre plante un endroit bien lumineux mais sans soleil direct. La cordyline apprécie également les atmosphères chaudes et humides.

Comment arroser la Cordyline ?

L’arrosage de la cordyline est peu contraignant. Il doit surtout être modéré pour éviter le pourrissement racinaire et l’humidité stagnante. En été, arrosez 2 fois par semaine environ ou dès que le sol est sec. En hiver, arrosez tous les 10 jours, de préférence avec de l’eau non calcaire.

Quel engrais utiliser ?

Au printemps et en été, un apport d’engrais liquide tous les 15 jours permet de soutenir la croissance de la plante. Stoppez les apports à l’automne et en hiver.

Soins

Pour conserver une bonne humidité, il est intéressant de placer le pot de votre cordyline sur un lit de billes d’argile. Cela évitera à la plante de souffrir d’une trop grande sécheresse de l’air. Dès les beaux jours, vous pouvez sortir la cordyline au jardin ou sur le balcon pour qu’elle y passe l’été.

Comment la rempoter ?

La cordyline se rempote généralement tous les 3 ou 4 ans car sa croissance est relativement lente. Attendez alors le printemps pour remplacer l’ancien pot par un pot légèrement plus grand. Remplissez-le de terreau pour plantes vertes, bien drainé.

Multiplication

La multiplication par rejets est la méthode la plus simple et la plus rapide pour multiplier vos cordylines. Il suffit alors de déraciner les rejets de 1 ou 2 cm qui ont poussé au pied de la plante. Transplantez-les dans des pots individuels, remplis d’un mélange de terreau et de sable humide. Arrosez régulièrement et placez dans un endroit chaud (20°C). Vous pourrez replanter les sujets dans des pots plus grands après 4 à 6 semaines.

Comment tailler la Cordyline ?

La cordyline ne se taille pas. Il suffit simplement de supprimer les feuilles sèches ou abîmées et les fleurs fanées au fur et à mesure.

Maladies et parasites

Soyez vigilant à l’excès d’arrosage qui peut provoquer des taches sur le feuillage ou des feuilles qui tombent et pourrissent. Surveillez également les attaques de cochenilles et d’araignées rouges.

Toxicité

Non toxique.

Quelques espèces de Cordyline

  • Cordyline australis : espèce type, feuillage vert clair à jaune, l’une des plus robustes ;
  • Cordyline fruticosa ou Épinard hawaïen : feuilles minces et lancéolées, variété panachée de rose, rouge, crème, vert clair et foncé ;
  • Cordyline indivisa : feuillage vert moyen à vert clair, peut atteindre 2 m de hauteur en pot.

Crédit image à la une : @alenamichelle


Avez-vous trouvé cet article utile ?

5 commentaires

  • Bonjour c vraiment magnifik je kiffe tro cette plante , d’ailleurs je fais la collection.coment jpe avoir d’autres sortes Svp, j’habite en Nvelle Calédonie.

    • Bonjour,

      Vous avez raison, cette plante est vraiment magnifique 🙂
      Une collection de Cordylines doit être très jolie. Il existe effectivement différentes espèces de Cordyline avec des feuillages aux couleurs variées. Pour compléter votre collection je ne peux que vous inviter à vous rendre dans un magasin de plantes ou sur un site spécialisé qui pourront vous livrer jusqu’en Nouvelle Calédonie.

      Au plaisir de vous lire

    • Bonjour Lise,

      Il doit certainement s’agir de sciarides, des moucherons qui aiment beaucoup les plantes d’intérieur. Ils pondent dans le terreau humide, et lorsque les larves éclosent, les moucherons vous donnent l’impression de « sortir de votre plante ». Le seul moyen d’éviter ce phénomène est d’éloigner les moucherons déjà éclos et d’éviter l’éclosion des larves :
      – Pour éloigner les moucherons de vos plantes, placez sur son terreau un demi citron piqué de clous de girofles, ou bien un coton imbibé d’huile essentielle de citronnelle. Les moucherons n’apprécient guère l’odeur citronnée. Vous pouvez ensuite les inviter à sortir de votre intérieur en aérant abondamment votre pièce.
      – Quant aux larves, suspendez autant que possible l’arrosage de vos plantes, car les larves adorent l’humidité. Humidifier ensuite la surface de la terre avec un mélange d’un litre d’eau et de 30g de savon noir. Cela devrait supprimer les larves. Si ce mélange naturel ne suffit pas il vous faudra alors investir dans un insecticide anti-moucherons que vous trouverez aisément dans le commerce.

      Bon courage 🙂

Laisser un commentaire