L’Avocatier

photo-avocatier-plante-interieur

L’avocatier, également connu sous son nom latin de persea americana, est un arbre fruitier à feuillage persistant, amoureux de chaleur et de lumière. Plante d’intérieur élégante au feuillage vert vif, il se plaît dans nos maisons à condition de lui offrir de bonnes conditions d’humidité. Avec beaucoup de patience et quelques soins attentifs, il est même possible de récolter de beaux avocats et confectionner un guacamole dont vous pourrez être fier !

  1. Description
  2. Caractéristiques
  3. Entretien
  4. Exposition
  5. Arrosage
  6. Engrais
  7. Soins
  8. Rempotage
  9. Multiplication
  10. Taille
  11. Maladies
  12. Toxicité
  13. Espèces

Description de l’Avocatier

  • Nom latin : persea americana
  • Synonymes : laurus perseu, persea rubigena
  • Famille : Lauracées
  • Origine : Mexique, Amérique centrale
  • Période de floraison : juin, juillet
  • Couleurs des fleurs : jaune-vert
  • Type de plante : arbre/plante d’intérieur
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

Caractéristiques de l’Avocatier

Originaire du Mexique, du Guatemala, mais aussi des Antilles, l’avocatier est un arbre fruitier à feuillage persistant, à végétation vivace, s’épanouissant dans les terres chaudes, suffisamment humides et bien ensoleillées. Le froid, la sécheresse tout comme un excès d’eau peuvent remettre en cause sa survie.

Cultivé en pleine terre, il peut atteindre 10 à 15 m de hauteur, mais se révèle de dimensions beaucoup plus modestes en pot : 2 à 3 m seulement, au bout de quelques années de soins.

Avant de devenir un véritable arbre fruitier dont les avocats gourmands nous régalent, c’est une ravissante plante d’intérieur, au feuillage vert vif et brillant, lancéolé (en forme de lance), à revers vert pâle.

La floraison de l’avocatier, blanche à jaune-vert, s’effectue en deux temps : les premières fleurs sont femelles, avant de laisser place aux mâles. Cette floraison hermaphrodite lui permet d’assurer seul sa reproduction. Ce sont de petites fleurs discrètes, dotées chacune de 3 pétales et 3 sépales, rassemblées en grappes se développant au bout des branches.

Les avocats se développent généralement en décembre-janvier, et possèdent la particularité de ne mûrir qu’une fois cueillis. Il faut toutefois compter jusqu’à 10 ans de culture pour obtenir ses premiers fruits.

Comment entretenir l’Avocatier ?

ExpositionBeaucoup de lumière
ArrosageHiver : brumiser régulièrement son feuillage
En début de vie : arrosage fréquent, terreau toujours humide. Par la suite, laisser sécher le terreau entre 2 arrosages
EngraisPrintemps - automne : engrais pour plantes vertes
Croissance2 à 3m maximum
MaladiesAnthracnose, phytophthora cinnamomi, araignées rouges, sciarides

Exposition / Emplacement

L’avocatier a besoin de beaucoup de lumière. En intérieur, il doit être placé directement sur le rebord d’une fenêtre. Sortez-le quand tout risque de gel est écarté, entre mai et septembre, et exposez-le petit à petit aux rayons du soleil, sans quoi son feuillage pourrait brunir.

Il s’épanouit dans une terre neutre à acide (le pH idéal étant compris entre 5 et 6), et un terreau bien drainant, composé de terre de bruyère et d’humus.

Comment arroser l’Avocatier ?

L’arrosage est surtout important au début de la vie de l’avocatier, quand son terreau doit être maintenu humide. Par la suite, vous pourrez espacer les arrosages et laisser sa motte sécher. L’avocatier supporte assez bien les périodes de sécheresse.

Un excès d’eau peut provoquer le jaunissement des feuilles. Un manque d’eau peut les faire brunir : à vous de trouver le juste milieu !

À partir du mois d’octobre, quand votre avocatier aura repris ses quartiers d’hiver, brumisez régulièrement son feuillage pour maintenir un bon taux d’hygrométrie.

Quel engrais utiliser ?

Entre le printemps et l’automne, apportez un engrais pour plantes vertes de temps en temps.

Soins

Un avocatier d’intérieur ne développera des fruits qu’au bout de 8 à 10 ans de culture, grâce à des apports réguliers en eau, sans être excessifs. Il vous faudra donc prendre patience avant de déguster vos propres avocats !

L’avocatier est sensible aux différences de température trop brutales : évitez-lui tout choc thermique, et exposez-le progressivement aux rayons du soleil au moment de le sortir. Trop de vent ou de soleil peut causer des brûlures sur son feuillage. Un manque d’eau peut également faire brunir ou noircir les feuilles en bordure.

Comment le rempoter ?

Le rempotage s’effectue tous les 2 à 3 ans, dans un pot plus grand. Ménagez toujours une couche de graviers ou de billes d’argile au fond du pot, avant de verser son terreau.

Multiplication

Pour obtenir un nouvel avocatier, vous pouvez utiliser un noyau d’avocat bien nettoyé, que vous aurez laissé sécher au soleil pour le débarrasser de toute humidité. Piquez ensuite 3 cure-dents et placez-le en équilibre sur le bord d’un verre, pointe vers le haut. Immergez la partie basse du noyau dans l’eau. Quand les racines auront atteint 1 ou 2 cm, vous pourrez planter le noyau dans un pot plein de terreau, en maintenant sa terre toujours humide.

Le noyau peut également être planté directement dans du terreau humide, mais cette technique offre de moins bons résultats.

Vous pouvez aussi réaliser des semis à la saison chaude, dans une atmosphère toujours chaude et humide.

Comment tailler l’Avocatier ?

Pincez régulièrement la tête, mais seulement une fois que l’avocatier aura atteint 30 cm de hauteur. C’est ainsi que vous encouragerez la ramification du plant, et éviterez qu’il ne pousse tout en tige, et seulement en hauteur.

Par la suite, une taille d’entretien des rameaux morts et des gourmands est conseillée. Au bout de quelques années, l’avocatier en pot peut atteindre 2 à 3 m. De plante verte, il deviendra alors un véritable arbre d’intérieur.

Maladies et parasites

Les avocatiers sont sensibles à certains champignons, notamment, l’Anthracnose et le phytophthora cinnamomi. Le premier peut être traité avec du purin d’ortie ou de prêles, en pulvérisation à raison de 2 fois par semaine. Le second, plus destructeur, nécessite un traitement fongicide.

Les araignées rouges peuvent également s’installer : nettoyez la plante à grande eau, car ces acariens détestent l’humidité.

Les sciarides, sortes de moucherons, se développent fréquemment dans un terreau humide et chaud. Essayez de réduire un peu les arrosages, et protégez le terreau en le recouvrant de pierres, de sable ou de morceaux d’ardoise. Un traitement avec une huile essentielle à l’odeur forte, comme la menthe poivrée, peut s’avérer un bon répulsif : versez-en quelques gouttes sur la terre de votre avocatier.

Toxicité

Les feuilles et l’écorce d’avocatier sont toxiques pour vos animaux de compagnie.

Quelques espèces d’Avocatier

  • Le persea americana Zutano : Variété vigoureuse et assez résistante au froid, donnant des fruits vert clair à peau fine et brillante.
  • Le persea americana Fuca : espèce donnant des avocats à peau verte violacée, de forme ovale.
  • Le persea americana Hass : fruits violacés à maturité, de très bonne qualité gustative. Ils se cueillent durs pour les laisser ensuite mûrir, comme les bananes. Attention, cette espèce est très sensible au froid.
  • Le persea americana var. Fuerte : croisement entre les persea mexicain et guatémaltèque, rustique jusqu’à -3°C. Les fruits sont allongés, en forme de poire, et présentent une peau vert foncé, fine et granuleuse.

Crédit image à la une : @vegandise


 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

6 commentaires

  • Mon avocatier se développe bien mais au fur et à mesure, ses feuilles sèchent sur les bords et complètement et tombent…
    Il me semble que je l’arrose suffisamment, j’attend que le terreau soit unes sec pour arroser à nouveau

    • Bonjour Annie,

      Un bon moyen de savoir si vous arrosez correctement votre avocatier est de regarder la couleur des feuilles abimées :
      – jaunissent-elles ? votre avocatier est certainement trop arrosé
      – noircissent-elles ? dans ce cas votre avocatier manque d’eau
      L’arrosage doit-être régulier pour maintenir le terreau humide mais non excessif. En effet le terreau doit être humide mais pas détrempé 🙂

  • Hello ceci est normale il est malade suite a une différence de température trop rapide il faut le traiter ou arracher les feuilles qui commence a etre atteinte

  • Bonjour,

    J’ai 3 questions 🙂 :
    1. Jamais taillés, mes avocats font déjà presque 2m, est-il trop tard pour les tailler ?
    2. L’un d’entre eux a 2 tiges secondaires : s’agit-il de gourmands à supprimer également ?
    3. Les feuilles brunissent uniquement sur les bords : s’agit-il d’anthracnose et peut-on récupérer leur couleur initiale après traitement ?

    Merci d’avance !

    • Je n’ai pas de réponse à vous apportez mais les réponses qui suivront m’intéressent. Vos avocatiers font 2m ? Vous les avez planté quand ? Je suis curieuse de savoir à quel moment les miens seront susceptibles d’atteindre cette taille également.

      Merci pour votre réponse. Bonne journée

  • Le mien fait 1,80cms , j’ai mis le noyau directement en terre dans un pot , il y a deux ans , il a mis au moins six mois a sortir , je ne le pince pas , car je préfère un arbre haut et pas de fruit !

    j’ai juste laissé le noyau sécher pendant quinze jours , mis en pot dans du terreau , la pointe vers le haut , arrosage fréquent et j’ai laissé faire la nature , pas d’engrais , douchage des feuilles une fois par mois a peut prés ! salutations !

Laisser un commentaire